14/01/2021

A Rennes, dix photoreporters exposent dans des stations de métro



voix_001_dix_photoreporters.mp3 Voix 001 Dix photoreporters.mp3  (2.73 Mo)

Un grand voyage, à domicile, avec dix photoreporters bretons : c'est ce que propose le Club de la Presse de Bretagne jusqu'au 11 février dans trois stations du métro de Rennes : Pontchaillou, République et Henri Fréville.

Cette nouvelle édition de Report'images rassemble quatre-vingt photos grand format qui nous emmènent à des funérailles Vaudou, dans le désert de Gobi, chez les déplacés du Burkina Faso, dans la tragédie des mines d'or au Pérou où le mercure fait des ravages, chez les pêcheurs locaux de Polynésie, et aussi sur les rochers d'une côte finistérienne, sous l'eau pour saisir l'effort des nageurs, devant une opération par césarienne, chez des homosexuelles qui désirent un enfant, enfin dans cet entre-deux qui révèle tant de choses quand les soignants affrontant le covid mettent ou enlèvent leur masque.

Chacun des dix reportages exposés est accompagné d’un podcast. (par QR code).

Cette exposition, exceptionnelle en cette période où les lieux culturels sont fermés, va voyager en Bretagne jusqu'à l'été. Elle sera à Saint-Malo (La Grande Passerelle, du 16 février au 30 mars), à Brest (aux Capucins, du  19 avril  au 27 mai) et à Douarnenez (Salle des Fêtes, du 19 juin au 14 août). 
 
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 16






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires