22/11/2018

​Un ultra-riche arrêté



Faits divers rare cette semaine. Le patron de Nissan, Carlos Ghosn, a été arrêté au Japon, accusé d'avoir spolié le fisc et son entreprise. Carlos Ghosn est aussi le patron de Renault, l'ancien bastion ouvrier français, jadis Régie nationale qu'il a transformée en multinationale apatride. Son million d'euros de revenus par mois ne lui suffisait pas, pas plus que les faveurs des gouvernants dont celle du président français Macron qui a supprimé l'ISF sur les actions. L'évènement est très commenté en France par les manifestants en gilets jaunes qui veulent économiser quelques euros sur le plein de leur Clio.  “Mais que peut-il faire avec ses millions ?” C'est oublier que l'ultra-riche a épuisé le plaisir d'acheter. Qu'Avoir est son seul horizon. Que la cupidité, jadis moralement condamnée, est admise depuis la fin du XXe siècle comme carburant de l'action et même essence de l'existence. On suivra donc ce procès, s'il a lieu un jour, une écurie d'avocats s'apprêtant à son tour à s'enrichir en freinant le cours de la justice.

Michel Rouger

2018_11_23_un_ultra_riche_arrete.mp3 2018 11 23 Un ultra-riche arrêté.mp3  (1.65 Mo)




1.Posté par Bouju le 23/11/2018 08:52
Cela relève d'une maladie mentale !
Si je ai pas tout,je souffre comme un enfant mal aimé, comprenez moi
..

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires