Le billet

​Un ultra-riche arrêté


22/11/2018




Faits divers rare cette semaine. Le patron de Nissan, Carlos Ghosn, a été arrêté au Japon, accusé d'avoir spolié le fisc et son entreprise. Carlos Ghosn est aussi le patron de Renault, l'ancien bastion ouvrier français, jadis Régie nationale qu'il a transformée en multinationale apatride. Son million d'euros de revenus par mois ne lui suffisait pas, pas plus que les faveurs des gouvernants dont celle du président français Macron qui a supprimé l'ISF sur les actions. L'évènement est très commenté en France par les manifestants en gilets jaunes qui veulent économiser quelques euros sur le plein de leur Clio.  “Mais que peut-il faire avec ses millions ?” C'est oublier que l'ultra-riche a épuisé le plaisir d'acheter. Qu'Avoir est son seul horizon. Que la cupidité, jadis moralement condamnée, est admise depuis la fin du XXe siècle comme carburant de l'action et même essence de l'existence. On suivra donc ce procès, s'il a lieu un jour, une écurie d'avocats s'apprêtant à son tour à s'enrichir en freinant le cours de la justice.

Michel Rouger

2018_11_23_un_ultra_riche_arrete.mp3 2018 11 23 Un ultra-riche arrêté.mp3  (1.65 Mo)






1.Posté par Bouju le 23/11/2018 08:52
Cela relève d'une maladie mentale !
Si je ai pas tout,je souffre comme un enfant mal aimé, comprenez moi
..

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

La panne - 06/12/2018

Chaussée glissante - 15/11/2018

Les vieux - 16/10/2018

​Quartier sensible - 04/10/2018

​L'œuf - 27/09/2018

​Le vieux Marcheur - 20/09/2018

Le changement - 06/09/2018

Un été français - 16/07/2018

​Patronat - 05/07/2018

​Buuuuuut ! - 27/06/2018

​Naufrage - 21/06/2018

Dingue - 15/06/2018

Handicap - 06/06/2018

​Escalades - 31/05/2018

Niche - 25/05/2018

Les résistants - 17/05/2018

​La brute - 10/05/2018

Écrivez - 29/04/2018

​Bibi le bourreau - 26/04/2018

​Coucou - 11/04/2018

1 2 3 4 5 » ... 16


Le billet de la semaine

La panne



La démocratie est aujourd'hui échouée sur le rond-point de la République. Une foule d'individus en gilets jaunes entourent le pilote. Celui-ci actionne en vain les commandes. Il faut dire qu'il s'agit d'un jeune un peu inconséquent. Il y a dix-huit mois, il a arraché le volant aux conducteurs expérimentés et entamé une course sans crier gare. Il s'est pris pour un dieu, jupiter. Il a bousculé le petit peuple, s'est fait applaudir par les nantis, a lancé un bras d'honneur à chaque appel à la prudence. Seuls ces gilets jaunes ont pu le stopper. Ils l'ont même contraint à faire marche arrière. Alors que les violences policières font frémir, que des casseurs, extrémistes et démagogues tentent de profiter de l'aubaine, qui peut sortir la démocratie de cette ornière ? Les “casques bleus” habituels, ceux qu'on appelle les “corps intermédiaires”, en tête desquels les syndicats jusqu'ici méprisés.

Michel Rouger

06/12/2018

Nono

Newsletter