Le billet

​UIPP


31/01/2020




S’il est un nuisible aujourd’hui, c’est bien l'’Union des Industries de la Protection des Plantes. Ou, pour être plus juste, de la protection des pesticides, accessoirement de la protection des profits. Dix-neuf firmes agrochimiques en bande organisée. Dernière proie : la loi sur l’alimentation Egalim de 2018. Un de ses articles interdit enfin, à partir de 2022, de produire et de vendre divers pesticides bannis en Europe depuis des années. Le Monde de mardi révèle les assauts de la bande auprès de l’Elysée et du ministre de l’Economie. Lobbying gagnant, la démocratie à son tour infecté, interdiction repoussée en 2025. Insatisfaite, l’Union agrocynique a saisi alors le Conseil constitutionnel pour... « atteinte aux droits de l’homme ». Dans une décision historique, le Conseil, ce 31 janvier, a dit stop : la protection de la santé et de l'environnement est un droit supérieur à la liberté d'entreprendre. La loi est validée. A nouveau, l'UIPP "étudie les voies juridiques possibles" : nos usines françaises doivent pouvoir produire ces poisons qui, interdits de vente ici, se dispersent dans l’alimentation d’une bonne demi-douzaine de pays africains. Un acharnement à vomir. 

Michel Rouger





1.Posté par Francois-Regis - Australie le 31/01/2020 10:08
Merci Michel pour ce billet. C est emblematique d une humanite au service du capitalisme et non le contraire. L argent pourrit tout: c est mon pere qui disait ca...En tous cas merci pour ces alertes. A travers nos choix de vie individuels nous pouvons resister et tous ensemble nous pouvons lutter.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Les vœux - 19/12/2019

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

1 2 3 4 5 » ... 18


Le billet de la semaine

Virus

Panique. Nous sommes cernés. Il attaquait par l’Est, il arrive par le Sud. Les Bourses ont la fièvre, l’économie mondiale chancelle et dans les foyers, la moindre toux devient suspecte. Le rationnel perd ses défenses immunitaires. Bientôt va surgir une infox virale sur internet : la fin du monde approche. En fait, s’il faut bien sûr l’enrayer, le coronavirus n’est pas très méchant pour les corps, bien moins que la grippe qui, bien que peu violente, a déjà fait quarante morts cet hiver. Il atteint surtout  les esprits. Il s’y niche, mue, réveille les virus à l’affût : le racisme, le sensationnel, l’anxiogène. Lesquels, à leur tour, génèrent un virus redoutable : l’oubli. Sur Idlib, il pèse aussi lourd que les bombes. Dommage pour les enfants, les femmes et les hommes prisonniers de l’enfer : si le coronavirus arrivait jusque là, peut-être... 

Michel Rouger

26/02/2020

Nono

Newsletter