Le billet

​Tapis rouge


18/05/2017




Un jour à l'Élysée, un jour à Cannes : que de tapis rouges sur nos écrans. Tout ça c'est du cinéma, persifleront certains. Mais le principal n'est-il pas d'offrir de la magie au peuple ? Ainsi en ce dimanche historique du 14 mai 2017. Béni des dieux qui ont provoqué un incroyable alignement des planètes, le jeune monarque républicain a foulé le tapis rouge royalement, renvoyant ses prédécesseurs à la roture, chez Accor et en Corrèze. Le moderne,  jeune, intelligent Manuel 1er s'est appliqué ensuite à transcender. Il a pris à droite le Premier ministre Philippe, qui a aussitôt mis sous le tapis ses votes passés. Il a trouvé à le suivre des ministres de toutes opinions. Magique. Depuis Paris, ses lieutenants ont aussi diffusé dans les provinces les citoyens qu'il veut voir à l'Assemblée. Là, c'est franchement archaïque. A ne plus regarder en bas, on peut se prendre les pieds dans le tapis.

Michel Rouger
tapis_rouge.mp3 Tapis rouge.mp3  (1.54 Mo)







1.Posté par Pierrot le 19/05/2017 00:11
Michel, je partage le début de ton billet sur un dimanche historique...
Pour répondre avec une autre métaphore à celle du tapis, je propose celle-ci : Ne tirons pas (trop vite) sur l'ambulance ... Attendons le verdict des médecins... Pardon je veux parler du "peuple" , car souvent loin de l'ignorance, les remèdes de "bonne femme" ou les tours de main des "rebouteux" contribuent à soulager et à remettre d'alignement ce qui apparaissait cabossé et plus bon à grand chose.
A ne plus faire confiance on peut prendre l'oseille pour du bourrier.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

​UIPP - 31/01/2020

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Les vœux - 19/12/2019

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

1 2 3 4 5 » ... 18


Le billet de la semaine

Virus

Panique. Nous sommes cernés. Il attaquait par l’Est, il arrive par le Sud. Les Bourses ont la fièvre, l’économie mondiale chancelle et dans les foyers, la moindre toux devient suspecte. Le rationnel perd ses défenses immunitaires. Bientôt va surgir une infox virale sur internet : la fin du monde approche. En fait, s’il faut bien sûr l’enrayer, le coronavirus n’est pas très méchant pour les corps, bien moins que la grippe qui, bien que peu violente, a déjà fait quarante morts cet hiver. Il atteint surtout  les esprits. Il s’y niche, mue, réveille les virus à l’affût : le racisme, le sensationnel, l’anxiogène. Lesquels, à leur tour, génèrent un virus redoutable : l’oubli. Sur Idlib, il pèse aussi lourd que les bombes. Dommage pour les enfants, les femmes et les hommes prisonniers de l’enfer : si le coronavirus arrivait jusque là, peut-être... 

Michel Rouger

26/02/2020

Nono

Newsletter