Le billet

18/06/2015

​Rêve d'enfant



Il était une fois, au village chinois de Cizhu, un garçon de 13 ans.  Souvent, il s'éloignait de ses trois petites sœurs et se mettait à rêver. Cela faisait des mois que leurs parents les avaient laissés seuls, tous les quatre, pour aller travailler en usine. Il rêvait de quitter le pays des liushu ertong, ce pays de 61 millons d'« enfants laissés à l'arrière », offerts au  monstre  industriel chinois. Le 9 juin, il a fait boire un pesticide à ses petites sœurs puis l'a avalé à son tour.  « Mourir était mon rêve » a-t-il laissé sur un papier. Loin de Cizhu, chez les 30 000 petits SDF de France, chez les 400 millions d'enfants pauvres du monde, d'autres rêvent sans doute aussi de s'envoler. En ce moment même peut-être, un enfant grec regardant la Mer Égée pendant que des financiers en costume de pères de famille sont en train d'étrangler le pays.

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires