Le billet

18/06/2015

​Rêve d'enfant



Il était une fois, au village chinois de Cizhu, un garçon de 13 ans.  Souvent, il s'éloignait de ses trois petites sœurs et se mettait à rêver. Cela faisait des mois que leurs parents les avaient laissés seuls, tous les quatre, pour aller travailler en usine. Il rêvait de quitter le pays des liushu ertong, ce pays de 61 millons d'« enfants laissés à l'arrière », offerts au  monstre  industriel chinois. Le 9 juin, il a fait boire un pesticide à ses petites sœurs puis l'a avalé à son tour.  « Mourir était mon rêve » a-t-il laissé sur un papier. Loin de Cizhu, chez les 30 000 petits SDF de France, chez les 400 millions d'enfants pauvres du monde, d'autres rêvent sans doute aussi de s'envoler. En ce moment même peut-être, un enfant grec regardant la Mer Égée pendant que des financiers en costume de pères de famille sont en train d'étrangler le pays.

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires