Le billet

25/06/2015

​Nuages



Le ciel s'assombrit entre la France et les États-Unis. Les e-barbouzes yankees savent tout de nous. De nos recherches, de nos industries, de nos rébellions culturelles, de nos fantaisies. Le scooter vient de démarrer. Stop. H. arrive chez JG. Stop. François Hollande a aussitôt convoqué l'ambassadrice Jane Hartley. Furieux, le président. En fait non. C'est pour blaguer. Chère Jane, comment allez-vous ?  Jane peut en effet évoquer perfidement notre loi toute chaude sur le renseignement ? Vous savez, notre Patriot Act nous apparaît maintenant très excessif Les services français et états-uniens vont donc continuer à fliquer de concert le citoyen. Un citoyen du reste indifférent, trop occupé qu'il est à tweeter, changer sa photo sur facebook, déposer ses fichiers, ses photos, son agenda sur le cloud de Google. Dans les nuages, le citoyen. Jusqu'au jour où le ciel s'assombrira. Où, soudain, deux policiers à la porte...

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires