Le billet

25/06/2015

​Nuages



Le ciel s'assombrit entre la France et les États-Unis. Les e-barbouzes yankees savent tout de nous. De nos recherches, de nos industries, de nos rébellions culturelles, de nos fantaisies. Le scooter vient de démarrer. Stop. H. arrive chez JG. Stop. François Hollande a aussitôt convoqué l'ambassadrice Jane Hartley. Furieux, le président. En fait non. C'est pour blaguer. Chère Jane, comment allez-vous ?  Jane peut en effet évoquer perfidement notre loi toute chaude sur le renseignement ? Vous savez, notre Patriot Act nous apparaît maintenant très excessif Les services français et états-uniens vont donc continuer à fliquer de concert le citoyen. Un citoyen du reste indifférent, trop occupé qu'il est à tweeter, changer sa photo sur facebook, déposer ses fichiers, ses photos, son agenda sur le cloud de Google. Dans les nuages, le citoyen. Jusqu'au jour où le ciel s'assombrira. Où, soudain, deux policiers à la porte...

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires