04/10/2017

​Murs sanglants



En lançant une répression bête et féroce contre les votants au référendum, le gouvernement espagnol a sérieusement fait grimper dimanche le mur d'intolérance que les politiciens nationalistes catalans construisent depuis 2010. Dans le reste de l'Espagne, les esprits s'échauffent. Les Catalans eux-mêmes se déchirent ; ceux qui se veulent aussi Espagnols, bien que majoritaires, ont peur, se taisent, se privent du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Ce droit, sacré pour les populations opprimées, colonisées, est-il d'ailleurs pratiquable par une région autonome qui dispose de toutes les armes de la démocratie ? Dans une époque moderne où les peuples sont interdépendants à défaut d'être solidaires ? En attendant, le nationalisme nourrit aujourd'hui une fois de plus la haine, armera peut-être encore demain des exaltés. Fera, fait déjà, couler le sang. Et les murs borneront pour longtemps les esprits. Pour une médiation internationale dans le conflit catalan, un lieu est tout trouvé, au cœur de l'Europe : Sarajevo. 

Michel Rouger


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Palestine


Notre "guerre" contre le virus et notre couvre-feu apparaissent ô combien ridicules aujourd’hui devant le deuil, la colère et la peur qui envahissent de nouveau la Palestine. A Gaza, en Cisjordanie, à Jérusalem mais aussi cette fois dans les villes israéliennes. De guerre lasse comme l’on dit, l’opinion mondiale avait fini par se détourner du drame des Palestiniens. Les démocraties européennes fermaient les yeux sur une colonisation toujours plus agressive, un apartheid sans complexe, la dérive dans les deux camps de pouvoirs corrompus, l’enracinement d’une extrême droite israélienne jeune et provocatrice. L’Europe ne devrait pourtant jamais oublier que la confrontation qui continue sans fin d’ensanglanter la Palestine est née surtout de son propre passé antisémite et colonial.

Michel Rouger
20210513_palestine.mp3 20210513 Palestine.mp3  (936.86 Ko)


12/05/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires