27/03/2017

​Moule mou



Le moule partisan, les convictions en acier, ça n'a jamais été leur truc. Eux, c'est plutôt le moule mou, l'éthique en caoutchouc, et ils font bien parler d'eux dans cette élection présidentielle hors du commun. Voyez les centristes de l'UDI qui, reniant leurs convictions, suivent François Fillon et ses casseroles pour sauver leurs places à l'Assemblée. Au moins ceux-là sont-ils fidèles à eux-mêmes. Mais les élus PS qui, quoi qu'ils en disent, renient leur socialisme ? Triste trajectoire que de glisser ainsi dans le moule mou du macronisme. Le risque de devoir choisir au second tour entre Le Pen et Fillon est un argument qui ne justifie pas une désertion précipitée. Comme si on cherchait à la fois à ménager son avenir et à arracher les électeurs aux convictions socialistes exprimées à la primaire de janvier.  

Michel Rouger


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Non, Chef - 01/07/2021

​La panne - 24/06/2021

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

1 2 3 4 5 » ... 24