Le billet

27/03/2017

​Moule mou



Le moule partisan, les convictions en acier, ça n'a jamais été leur truc. Eux, c'est plutôt le moule mou, l'éthique en caoutchouc, et ils font bien parler d'eux dans cette élection présidentielle hors du commun. Voyez les centristes de l'UDI qui, reniant leurs convictions, suivent François Fillon et ses casseroles pour sauver leurs places à l'Assemblée. Au moins ceux-là sont-ils fidèles à eux-mêmes. Mais les élus PS qui, quoi qu'ils en disent, renient leur socialisme ? Triste trajectoire que de glisser ainsi dans le moule mou du macronisme. Le risque de devoir choisir au second tour entre Le Pen et Fillon est un argument qui ne justifie pas une désertion précipitée. Comme si on cherchait à la fois à ménager son avenir et à arracher les électeurs aux convictions socialistes exprimées à la primaire de janvier.  

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires