Le billet

​Mondial citoyen, suite.


13/09/2018




Bonnes nouvelles ces jours-ci dans le gigantesque combat citoyen contre les Rois du Monde. Samedi 8, la mobilisation mondiale sur le climat a jeté dans la rue des dizaines de milliers de Français choqués par la défaite de Nicolas Hulot et la victoire des lobbys empoisonneurs. Du jamais vu. Toute cette semaine, villes, régions, ONG, investisseurs du monde entier partagent à San Francisco leurs actions concrètes sur le climat, contrant les Trump et autres saboteurs étatiques. Sur l'autre front, mercredi 12, au Parlement européen, deux piliers de la démocratie, l'information et la culture, ont été protégés du pillage organisé des géants du web, les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Cette fois, les députés européens ont majoritairement résisté au puissant lobbying de la bande des quatre auquel ils avaient succombé en juillet. On suivra avec attention les prochains épisodes du  mondial citoyen, hors des canapés. 

Michel Rouger

mondial_citoyen.mp3 Mondial citoyen.mp3  (1.63 Mo)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Etiquettes - 23/01/2020

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Les vœux - 19/12/2019

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

Etiquettes

Dans deux mois, nous aurons donc notre maire et son conseil municipal. Et aussi, sur les écrans et les journaux, une belle carte de France allant du bleu marine de l’extrême-droite au rouge vif de l’extrême-gauche. Le ministère de l’Intérieur est en train de poser ses étiquettes de couleur sur les listes. Beau travail d’épicier. De 17 étiquettes aux dernières municipales, nous passons à 22. On se demande bien pourquoi des citoyens ne vont pas encore trouver de bulletin à leur convenance. En réalité, l’épicier est en train de traficoter. Et que je te supprime les étiquettes dans les communes de moins de 9 000 habitants : voilà un tiers de la carte électorale sans couleur. Et que je t’invente une étiquette DVC (divers centre) destinée à accueillir les listes pourtant de gauche ou de droite mais soutenues par En Marche faute de pouvoir présenter des candidats. Mais que cherche donc à cacher le parti du Président ? 

Michel Rouger

23/01/2020

Nono

Newsletter