Le billet

​Mondial citoyen, suite.


13/09/2018




Bonnes nouvelles ces jours-ci dans le gigantesque combat citoyen contre les Rois du Monde. Samedi 8, la mobilisation mondiale sur le climat a jeté dans la rue des dizaines de milliers de Français choqués par la défaite de Nicolas Hulot et la victoire des lobbys empoisonneurs. Du jamais vu. Toute cette semaine, villes, régions, ONG, investisseurs du monde entier partagent à San Francisco leurs actions concrètes sur le climat, contrant les Trump et autres saboteurs étatiques. Sur l'autre front, mercredi 12, au Parlement européen, deux piliers de la démocratie, l'information et la culture, ont été protégés du pillage organisé des géants du web, les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Cette fois, les députés européens ont majoritairement résisté au puissant lobbying de la bande des quatre auquel ils avaient succombé en juillet. On suivra avec attention les prochains épisodes du  mondial citoyen, hors des canapés. 

Michel Rouger

mondial_citoyen.mp3 Mondial citoyen.mp3  (1.63 Mo)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

Saintes chapelles - 21/03/2019

​Hécatombes - 14/03/2019

J - 7 - 07/03/2019

​Algérie, suites - 28/02/2019

Déraciner la haine - 20/02/2019

​« Liberté ! » - 06/02/2019

​Patrons en lutte - 30/01/2019

L'espoir, enfin - 25/01/2019

​2018, la révolte - 13/12/2018

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono

Newsletter