Le billet

​Les vœux


19/12/2019




De nouveau la Bonne Année. Rite immortel où l'on souhaite le meilleur à ceux qu'on aime. Mais pas seulement. Instant d'élévation aussi où le Président de notre V° République livre au peuple une vision, un appel. Nous voulons changer les choses pour vivre mieux, défendre nos idéaux, a ainsi lancé notre Président à la veille de l'année 2019. Et de prophétiser : le capitalisme ultralibéral et financier, trop souvent guidé par le court terme et l’avidité de quelques-uns, va vers sa fin. Ces paroles ont été très inspirantes pour combattre ou surmonter au fil de l'année 2019 les violences policières, la prise en otage des migrants, les dégâts infligés à l'assurance chômage, la réforme injuste et malhonnête des retraites... Le Président vient de nouveau de  stimuler nos idéaux dans ses voeux pour 2020 en souhaitant rendre le pays "plus juste, plus humain". Rendez-vous dès le 9 janvier contre les dispositions injustes et inhumaines de la réforme des retraites. Et contre les abus de langage.

Michel Rouger

voeux.mp3 Voeux.mp3  (528.51 Ko)






1.Posté par bouju le 21/12/2019 17:44
que la paix soit avec vous, heureux de ce bonheur paisible et savoureux, avec l'empathie pour rencontrer les autres et partager
:voila mon partage!

les livres sont des âmes , les librairies des points d'eau dans le désert du monde (Christian Bobin)

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

La peine au travail - 16/01/2020

Violence d’État - 09/01/2020

​Aux Actualités - 12/12/2019

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

La peine au travail

Bonne année aux ouvriers des abattoirs. Et bonne santé surtout ! Par exemple à tous les collègues des ouvrières et ouvriers qui nous bouleversent dans le remarquable film Entrée du personnel à voir ou à revoir jusqu’au 6 mars sur Arte. Révoltant. Les bêtes pâturant chez l’éleveur du coin sont mieux traitées. Un film à voir par tous. Surtout par ceux qui veulent défendre ou réformer les retraites. « Reste à y arriver en bonne santé, dit un ouvrier, et à en profiter au moins deux ans. Autrefois les gens n’avaient pas des cadences comme ça. » Dans des tas de professions, de la souffrance physique au burn-out, la peine au travail s’est aggravée, malgré ou à cause de la robotisation, et à la fin, ceux qui ont beaucoup peiné et meurent tôt financent toujours les retraites de ceux qui ont moins peiné et meurent tard. Une injustice criante aggravée par le  pouvoir actuel qui a durci des critères de pénibilité déjà indigents. Un sujet qui devrait être au cœur des propositions des partis de gauche s’ils étaient vraiment sensibles à la peine au travail des milieux populaires. 

Michel Rouger

16/01/2020

Nono

Newsletter