20/09/2018

​Le vieux Marcheur



Gérard Collomb, est numéro 2 du gouvernement, ministre de l'Intérieur, premier flic de France : sa mission n'est pas secondaire ! Si. Le matin, en se rasant, le vétéran - 71 ans -  du parti En Marche ! pense à sa bonne ville de Lyon. Il y pense du matin au soir, à chaque pas. Alors, soudain, le pas, il l'a sauté. Le ministre Collomb démissionnera au lendemain des élections européennes, le 26 mai 2019. Encore huit mois à tenir puis le vieux Marcheur reprendra le chemin de sa mairie pour un quatrième mandat. La future loi contre le cumul, si elle voit le jour, ne l'interdit qu'après trois mandats « consécutifs ». Bien pensé. Le vieux routier peut voir loin : 2020 puis 2026 puis 2032 : à 85 ans, il aura sûrement toujours bon pied bon œil pour guider les jeunes Marcheurs qui piétinent d'impatience, lâchent leurs dossiers, sortent les dents pour arracher les mairies socialistes et imposer partout leur déjà très vieux nouveau monde.  

Michel Rouger 

le_vieux_marcheur.mp3 Le vieux marcheur.mp3  (1.67 Mo)




1.Posté par Bouju Martine le 25/09/2018 19:20

se croire indispensable
friser le ridicule
ne pas miser sur les jeunes
oublier l'impitoyable du miroir
mépriser la route vers la sérénité
nuire à la collectivité
ça fait beaucoup Monsieur Collomb!


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Dimanche soir - 17/06/2021

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires