23/01/2020

​Le nouveau film de Mariana Otero : « Histoire d'un regard »



histoire_d__un_regard.mp3 Histoire d'un regard.mp3  (1.42 Mo)

Après « L’Assemblée », « Histoire d’un secret » et « À ciel ouvert », Mariana Otero propose son nouveau film « Histoire d’un regard », distribué par Diaphana. Le regard est celui de Gilles Caron, un photographe qui, après une carrière fulgurante, a disparu brutalement au Cambodge en 1970. Parmi ses nombreuses photographies, Mariana Otero repère celles des conflits comme la guerre des Six Jours, celle du Vietnam, les événements de mai 68 ou encore, la bataille du Bogside en Irlande du Nord.

« Je me suis aperçue que certaines de ses photos habitaient ma mémoire… J’ai voulu comprendre son parcours, sa manière de voir le monde. A travers son regard, il nous raconte l’histoire de son époque. Il nous raconte aussi son histoire… Au fil de ses reportages, en observant ce qui le mène d’une photo à l’autre, explique-t-elle, j’essaie de comprendre son regard, ses cheminements physiques et intérieurs, ses questionnements et ses doutes, afin de lui redonner un corps et une présence. Ce film que j’ai voulu résolument romanesque, à la croisée de l’intime et de l’Histoire, est donc tout à la fois l’histoire d’un photographe, de son regard mais aussi celle d’une époque dont les soubresauts se font encore sentir aujourd’hui. »
 
Cinéaste d’origine rennaise

Mariana Otero est née à Rennes en 1963. Elle passe son baccalauréat en 1979, obtient une licence de lettres à l'Université de Rennes 2, puis une maitrise à l'Université de Paris VIII en 1985. Elle est la sœur de l’actrice française, Isabel Otero. En 1994, elle réalise pour Arte une série de six documentaires, "La Loi du collège", qui évoquent la vie quotidienne de jeunes adolescents dans une banlieue parisienne en 1992, au cours d’une année scolaire.

Entre 1995 et 2000, elle vit au Portugal. C’est là, qu’en 1997, dans "Cette télévision est la vôtre", la réalisatrice décrypte les fonctionnements d’une chaîne commerciale portugaise qui a conquis 50% de l'audience nationale grâce notamment à des telenovelas importées du Brésil. En 2003, elle met en scène "Histoire d'un secret", film à mi-chemin entre le documentaire et la fiction dans lequel elle s'interroge sur la disparition de sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant. Avec ce film, elle reçoit les honneurs d'une distribution dans les salles françaises. Sept ans plus tard, elle réalise son second long métrage, "Entre nos mains", qui raconte avec humour l'histoire d'ouvrières d'une entreprise de lingerie qui créent une coopérative pour sauver leur emploi.  (Informations issues du site Allociné).

SITE de Mariane Otero ICI
Teaser Histoire d'un regard ICI

 
"Histoire d'un regard" de Mariane Otero
à découvrir en avant-première à Rennes,
le samedi 25 janvier, au cinéma Arvor à 18h


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 16






Le billet de la semaine

Bientôt la fête

Tout va s’arranger, si si. Certes, 100 000 familles sont maintenant endeuillées, les hôpitaux restent saturés mais les valides sont piqués à tour de bras et le gouvernement Castex se prépare à rouvrir bars, restos, cinémas, salles de spectacles. Pour mi-mai, a décidé le Président. Heureux gens de Perros-Guirec qui peuvent déjà rêver à leur grande fête démocratique et populaire du 27 juin. Leur double tour électoral et cycliste. Ce jour-là, le vélo va voler au secours de la politique. Les fans du Tour de France vont être drainés vers les urnes des écoles, deux logistiques sont s’unir contre l’abstention. Sans compter qu’il doit bien rester quelques as de la seringue dans les équipes du Tour pour procéder à d’ultimes vaccinations. Pourvu que d’ici là, l’équipe Castex ne fasse pas demi-tour ou rétropédale une nouvelle fois.

Michel Rouger

15/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires