Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
25/09/2015

​Le bourreau de Riyad, notre ami



Le visage d'Ali, 20 ans, souriant, fait ces jours-ci le tour du monde. Le jeune chiite peut être décapité et crucifié à tout moment. Notre seul espoir : que l'ami Salmane, le roi d'Arabie Saoudite, le gracie. Mais pour cela, soyons humains, compréhensifs. Pourquoi une exception ? Décapiter ou fusiller fait partir de la vie du royaume : 130 tués depuis janvier. Cadence tolérable puisque la pétro-monarchie préside depuis lundi à l'ONU le groupe proposant les meilleurs experts en Droits Humains. Donc, pour sauver Ali, restons amis. Oublions la muflerie de Salmane cet été : la plage privatisée de Vallauris, les 3,7 millions d'euros filoutés aux Hôpitaux de Paris. Pensons aux repères que Salmane donne à nos jeunes déboussolés : le wahhabisme, le niqab, le terrorisme. Discutons. Est-ce nécessaire, Salmane, de crucifier ? De laisser le corps pourrir sur la place ? Même de décapiter ?  Et si on te fait une réduc' sur des Rafale 

Michel Rouger  



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Message anglais - 06/06/2024

Coloniale attitude - 22/05/2024

Entracte - 08/05/2024

Cours Gabriel, cours - 25/04/2024

Bossez ! - 10/04/2024

Le boxeur - 28/03/2024

Le cochon - 14/03/2024

Cirque - 29/02/2024

Doléances - 15/02/2024

Nausée - 01/02/2024

Stanislas - 18/01/2024

​Incendiaires - 30/11/2023

Drapeaux blancs - 16/11/2023

Neutre - 01/11/2023

Notre guerre - 18/10/2023

Ah, punaise - 05/10/2023

Dimanche, on vote ! - 21/09/2023

Blues - 07/09/2023

L'avion - 21/06/2023

1 2 3 4 5 » ... 27

L'enquête des lecteurs


"Les gens qui ne sont rien"
Dans ce voyage, un reporter fait partager le meilleur de ses rencontres. Femmes et hommes  de  toutes contrées, des cités de l’Ouest de la France aux villes et villages d’Afghanistan, d’Algérie, du Sahel, du Rwanda, de l’Inde ou du Brésil, qui déploient un courage et une ingéniosité infinis pour faire face à la misère, aux guerres et aux injustices d’un monde impitoyable. 280 pages. 15 €.

Et neuf autres ouvrages disponibles