Le billet

25/09/2015

​Le bourreau de Riyad, notre ami



Le visage d'Ali, 20 ans, souriant, fait ces jours-ci le tour du monde. Le jeune chiite peut être décapité et crucifié à tout moment. Notre seul espoir : que l'ami Salmane, le roi d'Arabie Saoudite, le gracie. Mais pour cela, soyons humains, compréhensifs. Pourquoi une exception ? Décapiter ou fusiller fait partir de la vie du royaume : 130 tués depuis janvier. Cadence tolérable puisque la pétro-monarchie préside depuis lundi à l'ONU le groupe proposant les meilleurs experts en Droits Humains. Donc, pour sauver Ali, restons amis. Oublions la muflerie de Salmane cet été : la plage privatisée de Vallauris, les 3,7 millions d'euros filoutés aux Hôpitaux de Paris. Pensons aux repères que Salmane donne à nos jeunes déboussolés : le wahhabisme, le niqab, le terrorisme. Discutons. Est-ce nécessaire, Salmane, de crucifier ? De laisser le corps pourrir sur la place ? Même de décapiter ?  Et si on te fait une réduc' sur des Rafale 

Michel Rouger  



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires