Le billet

19/03/2015

​La pêche



Selon les journaux, les bulots et bigorneaux s'attendent à une redoutable marée de pêcheurs à pied ce week-end, amplifiée par un fort coefficent d'abstentions aux élections. Bien sûr, de nombreux pêcheurs à pied vont se dépêcher d'aller voter : pêcheurs d'accord, citoyens d'abord. Mais beaucoup aussi ne vont pas dépêcher de la journée. En fait, le fameux pêcheur à la ligne des scrutins de jadis, doux rêveur s'en allant taquiner le goujon sous les frondaisons, a été remplacé par le pêcheur au crochet, au rateau, au couteau, qui gratte, qui pioche, qui épuise. Pêcheur consommateur de mollusques, citoyen consommateur d'élus. Je prends, je jette. C'est pourquoi la marée de dimanche s'annonce inquiétante. Le soir, la septième vague, la marine, celle qui vous surprend, vous piège et qui casse, va être poussée, sans forcément être plus forte que d'habitude, par une immense vague d'indifférence. Dégâts assurés.

Michel Rouger




1.Posté par Hélène le 23/03/2015 14:17
bonjour Michel,

Je viens de rentrer en communication avec votre ami et ancien collègue, Paul Goupil, concernant la situation complexe de Laurent et de ses également collègues.
Laurent m'a cité dans son échange avec vous trois ; c'est ainsi que Paul s'est tourné vers moi.
Je viens de m'abonner à votre newsletter. Le côté "rebelle" de votre blog me parle bien. Sourire.
Au plaisir de se recroiser, si vous le souhaitez bien entendu,
Laissons la vie en décider,
Belle journée,
Hélène

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires