Le billet

19/03/2015

​La pêche



Selon les journaux, les bulots et bigorneaux s'attendent à une redoutable marée de pêcheurs à pied ce week-end, amplifiée par un fort coefficent d'abstentions aux élections. Bien sûr, de nombreux pêcheurs à pied vont se dépêcher d'aller voter : pêcheurs d'accord, citoyens d'abord. Mais beaucoup aussi ne vont pas dépêcher de la journée. En fait, le fameux pêcheur à la ligne des scrutins de jadis, doux rêveur s'en allant taquiner le goujon sous les frondaisons, a été remplacé par le pêcheur au crochet, au rateau, au couteau, qui gratte, qui pioche, qui épuise. Pêcheur consommateur de mollusques, citoyen consommateur d'élus. Je prends, je jette. C'est pourquoi la marée de dimanche s'annonce inquiétante. Le soir, la septième vague, la marine, celle qui vous surprend, vous piège et qui casse, va être poussée, sans forcément être plus forte que d'habitude, par une immense vague d'indifférence. Dégâts assurés.

Michel Rouger



1.Posté par Hélène le 23/03/2015 14:17
bonjour Michel,

Je viens de rentrer en communication avec votre ami et ancien collègue, Paul Goupil, concernant la situation complexe de Laurent et de ses également collègues.
Laurent m'a cité dans son échange avec vous trois ; c'est ainsi que Paul s'est tourné vers moi.
Je viens de m'abonner à votre newsletter. Le côté "rebelle" de votre blog me parle bien. Sourire.
Au plaisir de se recroiser, si vous le souhaitez bien entendu,
Laissons la vie en décider,
Belle journée,
Hélène

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires