Le billet

07/09/2016

​Jardinons



Le temps d'un été, vous partez, vous revenez, et ça a poussé, mais poussé ! Les ambitions présidentielles ont envahi l'espace. Et allez arracher ça ! Une seule solution : la permaculture. C'est tendance. Passons à la permaculture politique. Il ne s'agit pas de planter bêtement un macron près d'un mélenchon, ce serait un peu cornichon. Quoique L'idée est plutôt de réintroduire et d'associer les aspirations, les énergies, les différences. Laisser respirer et écouter le terrain, la vie réelle. C'est nourri d'éthique, de respect de l'autre, de diversité. Sous l'apparent désordre, il y a là de la liberté, de l'égalité, de la fraternité. C'est très français au fond. Bien sûr, le jour venu, il faudra voter, comme d'habitude. Pour fermer le portail. Le vote, c'est  le verrou, le pêne contre Le Pen ou Sarkozy. S'abstenir serait comme laisser la chèvre entrer et tout saccager. Voter donc mais tout aussitôt repartir au jardin partagé.

Michel Rouger




1.Posté par baron le 09/09/2016 08:57
Michel, j'adore ton billet écrit avec ton talent habituel... la fin m'interroge plus : abstention, vote blanc, vote barrage ??? Merci de toutes façons de nous aider à réfléchir même lorsqu'on ne veut plus y penser

2.Posté par LE HERISSE Francis le 09/09/2016 09:05
Bravo! quelle pertinence...et si nécessaire car la société civile ne se manifeste pas beaucoup alors que les associations comptent 16 millions de bénévoles ce qui équivaut à 1 million d'emplois à temps plein (ETP). La vie associative en France, c’est comme l’air qu’on respire – c’est vital et on ne s’en aperçoit pas. C’est tellement courant que c’en est banal. Et dans le triangle qui organise les pouvoirs, on connaît le pouvoir politique, le pouvoir économique dominant et la société civile ? pourquoi ne se manifeste-t-elle pas alors qu'elle est à l'ouvrage quotidiennement et en responsabilité au titre de la démocratie participative. Histoires ordinaires - dont je me réjouis de la rentrée - en témoigne à chaque livraison.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires