Le billet

28/09/2017

​Du Bâtiment



Rénover une maison, c'est tout un poème. Complainte du temps qui passe, des relais qui ne passent pas, des surprises qui tracassent. Mais poème aussi du rêve qui apparaît, du travail qui se fait. Le travail surtout. Impressionnants maçons, plombiers, menuisiers, électriciens, plaquistes, peintres... à la technique assurée, prompts à contourner l'obstacle, à suggérer des idées. Des gars - des femmes aussi - du bâtiment. Des hommes de l'art aimant le bel ouvrage malgré la rudesse du métier. Vous vient alors soudain l'envie de talocher les sots en complets-vestons qui dédaignent le travail manuel, les donneurs d'ordres et de leçons qui mettent la pression, les puissants qui rabotent les droits sociaux. Et finalement tous les sagouins qui s'évertuent, plutôt que de la rénover, à dégrader la maison commune.

Michel Rouger

2017_09_29_du_batiment.mp3 2017 09 29 Du bâtiment.mp3  (1.48 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires