Le billet

27/06/2018

​Buuuuuut !



Mardi, alors que le Pape François et le chanoine du Latran Emmanuel Macron venaient de se quitter, des foules immenses ont de nouveau afflué dans les stades russes et les bistrots à écrans géants. Chaque jour, en ce moment béni, des officiants en maillots et chasubles galvanisent les fidèles à un rythme plus ou moins endiablé, leur ouvrant les portes de la transcendance. A chacune de leur entrée, à chaque buuuuuut !,  à chaque fois que la messe est dite, ce n'est que pleurs, cris, genoux au sol et bras au ciel. Puis tout ce peuple s'en retourne planant vers une morne existence. Un opium quotidien. Un moment de religion qui relie et console. Une religion animée par les hommes, ça va de soi. Une religion qui marche fort, qui draine les foules, elle. C'est pourquoi elle passionne aussi le clergé : des shorts floqués “Messi” se cacheraient, dit-on, sous des soutanes chrétiennes ou musulmanes. Et c'est sûrement pour parler foot que l'entretien a duré bien plus longtemps que prévu, mardi, entre le Pape et le chanoine.

Michel Rouger

but.mp3 But.mp3  (1.9 Mo)




1.Posté par Mouillé le 29/06/2018 03:14
donnez leur du pain et des jeux...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Séparatisme


Séparez les ! Avec le projet de loi contre le séparatisme arrivé lundi devant les députés, le pays de la laïcité est reparti depuis l'automne dans une guerre des religions, son démon favori, sachant que le camp ultra-laïque a lui aussi ses dogmes, ses clercs et ses inquisiteurs. C'est surtout lui qui exhale chaque semaine un peu plus une désagréable odeur d'intolérance, celle qui nourrit les extrémismes que l'on prétend combattre, cette fois l'islamisme radical. Certaines attaques rappellent les vieilles outrances. Le ministre Blanquer accuse les universités d'islamo-gauchisme comme Clémenceau traitait Briand et Jaurès de « socialos-papalins ». Heureusement, en 1905, les deux grands négociateurs et pacificateurs ont gagné la bataille, celle de la liberté. Pas facile d'être à leur hauteur, plus simple de rester à celle d'un Sarkozy. 

Michel Rouger
separatisme.mp3 Séparatisme.mp3  (1.45 Mo)


19/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires