27/06/2018

​Buuuuuut !



Mardi, alors que le Pape François et le chanoine du Latran Emmanuel Macron venaient de se quitter, des foules immenses ont de nouveau afflué dans les stades russes et les bistrots à écrans géants. Chaque jour, en ce moment béni, des officiants en maillots et chasubles galvanisent les fidèles à un rythme plus ou moins endiablé, leur ouvrant les portes de la transcendance. A chacune de leur entrée, à chaque buuuuuut !,  à chaque fois que la messe est dite, ce n'est que pleurs, cris, genoux au sol et bras au ciel. Puis tout ce peuple s'en retourne planant vers une morne existence. Un opium quotidien. Un moment de religion qui relie et console. Une religion animée par les hommes, ça va de soi. Une religion qui marche fort, qui draine les foules, elle. C'est pourquoi elle passionne aussi le clergé : des shorts floqués “Messi” se cacheraient, dit-on, sous des soutanes chrétiennes ou musulmanes. Et c'est sûrement pour parler foot que l'entretien a duré bien plus longtemps que prévu, mardi, entre le Pape et le chanoine.

Michel Rouger

but.mp3 But.mp3  (1.9 Mo)




1.Posté par Mouillé le 29/06/2018 03:14
donnez leur du pain et des jeux...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires