Le billet

16/04/2015

​Allo, j'écoute ?



On l'entend tous ces jours-ci : le gouvernement Valls-Hollande se met ardemment à l'écoute des Français. D'un maximum de Français. Les grandes oreilles des services de renseignements s'apprêtent à se poser sans entrave sur nos lignes. Les esgourdes policières hissent pavillon. Au nom des libertés, des juges pourront toujours essayer de parasiter : ils sont en laisse. L'UMP applaudit : voilà un signal fort. Quant à Marine Le Pen, elle rêve un peu plus au jour où elle pourra utiliser ça. Les démocrates peuvent quand même espérer dans les troubles d'audition, la lenteur de réaction du pouvoir. Ainsi, le gouvernement était à priori à l'écoute de Radio-France. De partout, jour après jour, le téléphone a sonné. Dans le vide. Puis est venue une réponse embrouillée. Résultat : un mois de grève historique. L'écoute des gouvernants est saturée de malentendus qui parfois dépassent même l'entendement.

Michel Rouger

 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires