Le billet

16/11/2017

​Abysses



Parviendront-on un jour à déloger des grands fonds de la bureaucratie européenne les forces mystérieuses qui poussent à la destruction de systèmes vivants déjà bien mal en point ? Au moment même où 15 000 scientifiques de 184 pays alertent sur la dégradation sans précédent de la vie sur la Planète, la Commission européenne continue de favoriser la pêche électrique pourtant officiellement interdite depuis près de vingt ans. Aussi déterminés à soutenir les pêcheurs néerlandais que les Monsanto et autres industriels grands producteurs de perturbateurs endocriniens, les technopirates bruxellois ont d'abord contourné l'interdiction par des dérogations. Aujourd'hui, ils demandent aux députés européens de banaliser cette pêche hautement destructrice. Par quelle impulsion pourrait-on les empêcher de nous envoyer par le fond ?

Michel Rouger

abysses.mp3 Abysses.mp3  (1.46 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires