Le billet

20/05/2020

​A la plage



Avec pelles et râteaux, les maires et préfets ont bâti un règlement pour les estivants tel un château de sable pour l'océan. Tiendra ? Tiendra pas ? Plouf. A part le querelleur ou délateur en slip, qui va tancer la tripotée de contrevenants de 2 à 102 ans qui ne veulent ou ne peuvent surfer, nager, galoper à 10 m du gars de devant etc.? La persuasion va être difficile. Des maires et préfets mettront peut-être bientôt des hauts-parleurs beuglant à chaque instant "Ne vous arrêtez pas ! " "Ne vous allongez pas ! " "Les châteaux de sable sont interdits !" De quoi faire des cauchemars la nuit, ensablé entre marée montante et maréchaussée descendante. Nul maire ou préfet ne peut justifier cette obligation à dormir debout. L'idée de la "plage dynamique" vient de surfeurs australiens puis français impatients de reprendre la vague, c'est tout. Croire que les gens vont se tasser malgré le virus et l'immensité des plages, c'est les prendre pour des bigorneaux. Une fois de plus. Dans cette crise, déresponsabiliser et punir sont devenus un jeu où l'on ne pousse jamais le cochonnet trop loin. 

Michel Rouger

a_la_plage.mp3 A la plage.mp3  (576.33 Ko)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

1 2 3 4 5 » ... 22






Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires