Le billet

​2018, la révolte


13/12/2018




2018 s'achève et il en restera surtout, non pas la victoire de footballeurs millionnaires, mais la révolte des invisibles qui, soudain, n'ont plus supporté de courber l'échine devant les inégalités brutales économiques et sociales imposée par le pouvoir absolu de l'argent. Il y a cinquante ans, la révolte ouvrière et étudiante contre une société archaïque inaugurait quinze années de transformations profondes, notamment la libération des femmes. Après les “évènements de 68”, les “évènements de 2018” ? La révolte des Gilets Jaunes, largement soutenue par l'opinion, peut-elle annoncer un nouveau moment historique où la réduction des inégalités et la défense de la planète, devenues clairement indispensables et indissociables, seraient devenues priorités politiques ? C'est possible mais il faudra cette fois dominer les démons qui se sont réveillés, ceux de la droite extrême qui rêve, dans tout l'Occident en crise, de ramasser la mise...

Michel Rouger

2018_12_13_2018,_la_revolte.m4a 2018 12 13 2018, la révolte.m4a  (1.11 Mo)






Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Saintes chapelles - 21/03/2019

​Hécatombes - 14/03/2019

J - 7 - 07/03/2019

​Algérie, suites - 28/02/2019

Déraciner la haine - 20/02/2019

​« Liberté ! » - 06/02/2019

​Patrons en lutte - 30/01/2019

L'espoir, enfin - 25/01/2019

La panne - 06/12/2018

Chaussée glissante - 15/11/2018

Les vieux - 16/10/2018

​Quartier sensible - 04/10/2018

​L'œuf - 27/09/2018

​Le vieux Marcheur - 20/09/2018

Le changement - 06/09/2018

Un été français - 16/07/2018

​Patronat - 05/07/2018

1 2 3 4 5 » ... 16


Le billet de la semaine

Saintes chapelles

Que s'est-il passé lundi à Rome ? La liaison qui relie le divin quartier général, tout là-haut, à la colline du Vatican a soudain été interrompue. Le pape François, qui généralement reçoit bien les messages, surtout du Fils, a eu beau s'escrimer, rien n'y a fait : Saint-Esprit en dérangement, veuillez rappeler. C'est ainsi que François a fini par refuser la démission de Philippe Barbarin, le cardinal condamné à six mois de prison avec sursis. Le bon pape a cédé aux esprits malins du lobby cardinalice : tant pis pour les enfants victimes des pédophiles, pas touche à notre Chapelle ! Ce sacré esprit de chapelle est diabolique. Tous seront frappés, selon la Bible. Même les mécréants. Même la gauche française socialiste, écologiste et européenne dont les membres repeignent les mêmes figures chacun sur son mur en querellant le voisin. Il y a quelques jours, cependant, certains sont sortis de leurs chapelles : d'autres, maintenant, sont tentés de les suivre. Comme quoi les miracles existent, lâche François, à Rome, avec envie.

Michel Rouger

21/03/2019

Nono

Newsletter