Le billet

​​Vendredi culte


27/11/2019




Mieux que les foules papales, mieux que le hadj musulman : cette année encore, des millions d'humains participent au Black Friday, le grand rite mammoniste qui unit le monde entier le quatrième vendredi de novembre. Contrairement aux rites sentimentalo-commerciaux de Noël et de la Saint-Valentin, des fêtes des mères, des pères, des grands-mères et des chiens ici ou là, le Black Friday en appelle à la foi marchande dans toute sa pureté : on célèbre le jour où, après Thanksgiving, les commerçants états-uniens sortent du rouge et notent leurs bénéfices au stylo noir. Dans un sabir techno-américain, le Black Friday, prolongé par le Cyber Monday et finalement une Cyber Week, appelle l'individu à s'élever à l'état de l'Être Augmenté. Et par là à participer à la grande œuvre qui enrichit Jeff Bezos, le pdg d'Amazon, transforme les salariés en esclave, détruit la Planète. Un rite majeur de notre époque. Assez vieux en fait. Aller, tous en chœur, chantons

Michel Rouger

vendredi_culte.mp3 Vendredi culte.mp3  (564.51 Ko)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Juste - 05/12/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Juste

Le système actuel de retraite est-il juste ? Non. La réforme Macron est-elle juste ? Non. Sous couvert d'un système universel, elle maintient voire aggrave en effet les plus grandes injustices : l'impact de la pénibilité du travail, des inégalités femmes-hommes, de la précarité et en fin de compte leurs conséquences sur l'espérance de vie. On pourrait rêver d'un grand élan de justice porté par un Macron – le Juste mais, au vu du bilan actuel, de l'ISF à l'assurance chômage, c'est aussi incongru que de parler de Sarkozy l'Intègre ou de Hollande le Visionnaire. En même temps, le mot juste est assez macronien : il a plusieurs sens en même temps, justement. On peut dire ainsi que la réforme Macron, en matière de justice, est beaucoup trop juste. Voire qu'elle est juste injuste ? Et qu'elle peut enflammer la protestation qui couve dans le pays ? Tout juste. 

Michel Rouger

05/12/2019

Nono

Newsletter