Vu, Lu, Entendu...

13/10/2018

« GlobeConteur » compagon de route d'Histoires Ordinaires




Histoires Ordinaires invite ses lecteurs qui ne connaîtraient pas encore GlobeConteur à découvrir et suivre régulièrement les "histoires vivantes de territoires" qui s’y trouvent racontées par audio, vidéo ou écrit. GlobeConteur, basé en Loire-Atlantique, est réalisé par une équipe d’une quinzaine de personnes venues de divers horizons, une équipe jeune qui veut :
"Redonner une place centrale aux citoyens (et notamment aux personnes âgées) par la transmission
- Développer un autre rapport aux territoires, à ses espaces de vie et de passage
- Permettre la compréhension du Monde aux générations suivantes par le travail de mémoire. 


Voici deux vidéos de 2 mn pour comprendre la démarche et la manière d'opérer de GlobeConteur, partenaire désormais d'Histoires Ordinaires, qui a lancé notamment  le mois dernier une grande collecte d’histoires de vie sur le Grand Ouest en espérant pouvoir en recueillir 250 d’ici mai 2019 

 






1.Posté par Ks le 04/11/2018 10:39
Bravo ! Tres interessée par votre démarche. Je suis à paris..

Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Méditation

La méditation étant devenue la recette du bonheur face aux brutalités du temps, méditons. Avons-nous suffisamment pensé à Jacques Chirac tous ces jours-ci ? Clairement non. A la fulguration surtout de 1995 sur « la fracture sociale » et ce qui s'en suivit, c'est-à-dire rien. Pourquoi rien ? Parce qu'il aimait les gens. La fracture s'aggrava mais les gens, sentant qu'il les aimait, l'aimèrent pour toujours, spécialement à sa mort. Aujourd'hui, le président aggrave aussi la fracture sociale. A partir du 1er novembre, la réforme de l'assurance chômage va jeter des dizaines de milliers de personnes dans la pauvreté. Mais s'il se faisait aimer en aimant autant les gens que Jacques Chirac, ça passerait. Pourquoi a-t-on besoin d'être aimé de notre monarque républicain ? Pour oublier ? A creuser à la prochaine méditation. 

Michel Rouger

02/10/2019

Nono












Partenaires