Vu, Lu, Entendu...
Retrouvez tous les "Vu, lu, entendu" dans chacune des rubriques
VU SUR LE JT DE France 3 BRETAGNE (06/01/2020) Docteur coquette est bizologue, spécialiste en médecine des bizous. Pleine d’humour, elle peut avoir des excès de folie, à la fois kleptomane et de mauvais foi, elle en étonne plus d‘un en mêlant souvent les mots à l’envers. Edmond a une devise : « Avant moi tout est noir, après moi tout est lumière. Et puis j’aime voir briller vos yeux...
Le journal d’ATD Quart-monde consacre son dossier du mois à l’école Eccofor, École de production, installée à Dole dans le Jura. Eccofor comme écouter, comprendre, former. Chaque année, entre 110 000 et 170 000 jeunes sortent de l’école prématurément, sans qualification ni diplôme. Pour lutter contre ce phénomène, Eccofor accueille dix-huit jeunes en situation de grande précarité ou...
RecycLivre a été créée en 2008. Cette entreprise éco citoyenne s’affiche comme un service de collecte de livres et premier vendeur français de livres d’occasion en ligne. RecycLivres offre aux professionnels et aux particuliers un service gratuit de récupération de livres. Elle les revend ensuite en ligne et reverse directement 10% de ses revenus...
Frédéric Lenoir, sociologue, écrivain, historien des religions, philosophe, docteur de l’École des hautes études en sciences sociales,  nous offre ce conte philosophique « L’âme du monde », une invitation à la tolérance, la paix, la fraternité dans ce qu'elle a d'universel.  Ils sont sept. Sept sages à travers le monde à faire simultanément ce même rêve étrange :...
« Vivre avec peu. » Depuis quatre ans, Cécile Gavlak et Alexis Voelin « effleurent », disent-ils, ce que cela signifie. Dans le van, où ils habitent, et à l'extérieur. La route, en effet, les conduit « à la rencontre de celles et ceux qui font de la sobriété un art de vivre et  un vrai combat ».   Dans ces rencontres, en Bretagne, en France, en Suisse ou ailleurs en...
Une visite à ne pas manquer : le Familistère Godin à Guise, dans l'Aisne. Pendant plus de cent ans, les travailleurs de l'usine ont bénéficié des services du Familistère.
Reporterre  publie une analyse approfondie sur un phénomène dont les médias parlent de plus en plus : celui des "éco-anxieux" ou "climato-déprimés". L'expert auquel Reporterre donne la parole, Jean-Pierre le Danff, psychothérapeute et spécialiste du sujet depuis une dizaine d’années, préfère parler de  « souffrance écologique ». Au terme de la réflexion, il est un remède qui...
​"Un silence toxique" (Seuil) d'Emmanuelle Amar est un bel essai traitant des "bébés sans bras" et du combat de Remera, pour Registre des malformations en Rhône-Alpes, contre Santé Publique France (SPF).  Voilà près de dix ans qu’elle Emmanuelle Amar, épidémiologiste en charge de la surveillance en Rhône-Alpes, alerte les autorités. Comme elle l'écrit, "lorsqu'il n'y a pas de registre,...
La revue L’handispensable, partenaire d'Histoires Ordinaires, est contrainte de s'arrêter et nous partageons la tristesse de Georges et Léopold Grard, directeur et rédacteur en chef.  « Voilà, c’est fini…, expliquent-ils notamment. Trop de temps consacré, trop d’énergie dépensée, pas viable financièrement. Nous n’avons jamais pu payer nos contributeurs ! Nous jetons...
Quelques sept-cents personnes, autant d'amis, sont venues mardi 19 rendre hommage à Jean Kergrist à la salle des fêtes de Kergrist-Moëlou. L'artiste avait bien préparé sa sortie de scène, sans faire sourire cette fois les Bretons. Peut-être convient-il d'aller le retrouver sur son site  dans son rôle irremplaçable durant un demi-siècle de luttes sociales et politiques. 
1 2 3 4 5 » ... 21


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​C’est la guerre

Tocsin. Mobilisation générale. "Nous sommes en guerre", a martelé six fois lundi soir le Président Chef des Armées. Tous aux abris ! Et bien entendu : on ne va pas, par désinvolture, filer la saloperie aux plus fragiles au risque qu’ils en meurent et d’aggraver la charge de travail des personnels soignants. Car l’ennemi pilonne durement nos services de santé inconsidérément fragilisés. Un peu comme nos bornés de généraux de 1914 avaient lancé des soldats en rouge/bleu horizon sous la mitraille allemande, nos gouvernants affaiblissent depuis des décennies nos hôpitaux. Avant que surgisse cette guerre, les héros célébrés aujourd’hui ont réclamé en vain des effectifs, des lits, des moyens suffisants. Ils se battaient depuis le 18 mars 2019, un an, impuissants comme nous tous devant la pandémie financière, dite parfois grippe américaine et en France CAC-40, qui n’est d’ailleurs pas pour rien dans celle du Covid-19. Mais regardons l’horizon. "Beaucoup de certitudes, de convictions sont balayées, seront remises en cause", a lancé lundi le chef de l’État. Après tout, après juin 40, il y eut mars 44, le programme du Conseil national de la Résistance, les Jours Heureux, la sécurité sociale pour tous, la solidarité collective. Ok, Général. En marche.

Michel Rouger
 

17/03/2020

Nono












Partenaires