17/08/2021

Que deviendra l'Afghanistan d'Ashmat et Nasrine ?


Pour comprendre et partager ce qui se vit en Afghanistan avec le retour des Talibans, Histoires Ordinaires propose de retrouver les portraits de deux Afghans exilés attachés à reconstruire leur pays ; la belle rencontre d'une jeune française championne de cricket grâce à des réfugiés afghans ; la série documentaire exceptionnelle d'Arte sur la tragédie afghane ; enfin, le souvenir de Massoud, le résistant.


En 2005, dans une école créée par l'association bretonne Darah-Afghanistan - © Michel Rouger
En 2005, dans une école créée par l'association bretonne Darah-Afghanistan - © Michel Rouger
Ashmat Froz et Nasrine Nabiyar sont aujourd'hui désemparés. Traversés de "colère" et d' "amertume" comme dit Ashmat Froz sur le blog de Darah-Afghanistan mais surtout désemparés, impuissants devant les évènements et angoissés pour les hommes, les femmes et les actions menées ensemble, écoles en tête, depuis vingt ans. Retrouvez ici Ashmat Froz et Nasrine Nabiyar, leurs combats, leurs espoirs et leur attachement indéfectible à leur pays depuis leur exil français.





A  REDECOUVRIR  AUSSI 


*
 
Arte rediffuse jusqu'au 11 septembre la série documentaire exceptionnelle "Afghanistan, pays meurtri par la guerre" réalisée par les journalistes allemands Mayte Carrasco et Marcel Mettelsiefen. En quatre épisodes de 53 mn, le documentaire, nourri de témoignages de personnages de premier plan, décrit en détail l'engrenage fatal subi par l'Afghanistan depuis le début des années 70 quand des révoltes contre le roi mirent fin à quarante ans de stabilité. Dans le dernier épisode, on voit monter les erreurs et les désillusions qui ont conduit à l'impasse tragique d'aujourd'hui.


Le souvenir de Massoud

La victoire des Talibans ramène inévitablement à Massoud, héros de la lutte contre les Soviétiques puis contre les Talibans jusqu'à son assassinat le 9 septembre 2001. On retrouve Massoud dans une approche originale du dernier numéro de Télérama (21-27 août) : le témoignage du photojournaliste Raymond Depardon qui décrit le jeune Massoud lorsqu'il lui servit de guide en 1978. Quant à l'héritage de Massoud, Télérama annonce un documentaire le 9 septembre à 20 h 50 sur Histoire TV. 


Nouveau commentaire :