25/01/2017

Participez au prix Facile à lire Bretagne



Participez au prix Facile à lire Bretagne
Depuis 2014, l'établissement régional Livre et lecture en Bretagne et l’association Les Chemins de lecture, créée par Françoise Sarnowski, ont mis en place dans les petites et moyennes bibliothèques des espaces proposant des livres de lecture aisée. 

Cette idée, venue des pays scandinaves, consiste à installer dans un espace attractif (dans une bibliothèque et ailleurs dans la ville) des livres adaptés aux personnes qui ne lisent pas, ou peu, ou plus, pour des raisons d'illettrisme, d'éloignement social, de handicap (personnes dyslexiques par ex), de culture différente (Sourds, migrants...) ou de dépendance due à l'âge.

Le prix Facile à lire Bretagne est dans la droite ligne de cette ouverture vers des publics empêchés de lire. Il leur sera proposé de voter pour l'un des huit ouvrages sélectionnés.

Les établissements participants proposeront des lectures et des mises en scène autour de la sélection et mèneront « des actions pour attirer dans ces événements les publics éloignés de la lecture » : lectures d'extraits, lectures-spectacle avec musique, débats sur les thèmes des livres, préparation à la rencontre avec les auteurs...

Le prix sera attribué en septembre prochain à l’auteur qui aura rassemblé le plus de voix. Un deuxième prix sera également décerné à l’établissement qui aura été le plus actif dans l’organisation de cette nouvelle édition du prix « Facile à lire Bretagne ».

Vous pouvez contribuer

Le budget est insuffisant pour atteindre ces objectifs de médiation et d'accessibilité portés par Les Chemins de lecture. " Nous avons besoin de vous car cette 1ère édition du Prix Facile à lire, expérimentale en Bretagne, va être très observée par d'autres régions, qui s'engagent aussi peu à peu dans le "facile à lire" ! " écrit Françoise Sarnowski sur le site Kengo, chargé de collecter l'argent.

A quoi servira-t-il ?  à financer les médiations dans les 13 communes qui se sont engagées dans la démarche du Prix facile à lire Bretagne" et à contribuer à la prise en charge des rencontres avec les auteurs / illustrateurs. 

En échange, vous recevrez tout d'abord un reçu fiscal vous permettant de déduire 66% de votre don sur vos revenus 2017 et des invitations que vous pouvez découvrir sur le site Kengo




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 16






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires