Le billet

20/10/2011

Le retour de Tintin, quelle aubaine!



Voilà Tintin qui revient, ça tombe bien. Le spectacle de l'Europe en train de sauver les meubles n'est pas réjouissant. Le trésor de la Licorne est peut-être dedans. Le couple franco-allemand nous fait croire qu'il est à la manoeuvre. Il n'en finit pas de se donner rendez-vous, mais à chaque fois il signe des accord à minima, colmate les brèches et renvoie à plus tard les grands travaux. On assure que le navire a retrouvé son cap. Mais chacun doute encore de sa solidité. On voit bien que le bateau a été construit de bric et de broc, sans pilote à la barre, avec pour seul lien commun une monnaie unique, et encore... refusée par un bon tiers de l'équipage. Dans la soute, des pays sont déjà les pieds dans l'eau. Les Grecs n'en peuvent plus, étranglés par des plans d'austérité imposés d'ailleurs. A l'asphyxie, s'ajoute l'humiliation. Vous avez vu avec quel sourire complice le couple franco-allemand s'est moqué de l'Italie de Berlusconi. Le pays de la mandoline et du banga-banga ne peut pas être pris au sérieux.
Tintin grand-père ressemblerait peut-être à Herman van Rompoy, le président de l'UE. Il serait plus drôle. En plus, il a un vrai capitaine, Haddock, pour l'assister. Mais ne rêvons pas. Tintin ne pourra jamais vieillir.

Alain THOMAS.




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires