Le billet

20/10/2011

Le retour de Tintin, quelle aubaine!



Voilà Tintin qui revient, ça tombe bien. Le spectacle de l'Europe en train de sauver les meubles n'est pas réjouissant. Le trésor de la Licorne est peut-être dedans. Le couple franco-allemand nous fait croire qu'il est à la manoeuvre. Il n'en finit pas de se donner rendez-vous, mais à chaque fois il signe des accord à minima, colmate les brèches et renvoie à plus tard les grands travaux. On assure que le navire a retrouvé son cap. Mais chacun doute encore de sa solidité. On voit bien que le bateau a été construit de bric et de broc, sans pilote à la barre, avec pour seul lien commun une monnaie unique, et encore... refusée par un bon tiers de l'équipage. Dans la soute, des pays sont déjà les pieds dans l'eau. Les Grecs n'en peuvent plus, étranglés par des plans d'austérité imposés d'ailleurs. A l'asphyxie, s'ajoute l'humiliation. Vous avez vu avec quel sourire complice le couple franco-allemand s'est moqué de l'Italie de Berlusconi. Le pays de la mandoline et du banga-banga ne peut pas être pris au sérieux.
Tintin grand-père ressemblerait peut-être à Herman van Rompoy, le président de l'UE. Il serait plus drôle. En plus, il a un vrai capitaine, Haddock, pour l'assister. Mais ne rêvons pas. Tintin ne pourra jamais vieillir.

Alain THOMAS.





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires