Vu, Lu, Entendu...

02/01/2020

L’âme du monde de Frédéric Lenoir



L’âme du monde de Frédéric Lenoir
flenoir.mp3 FLenoir.mp3  (1.27 Mo)

Frédéric Lenoir, sociologue, écrivain, historien des religions, philosophe, docteur de l’École des hautes études en sciences sociales,  nous offre ce conte philosophique « L’âme du monde », une invitation à la tolérance, la paix, la fraternité dans ce qu'elle a d'universel. 

Ils sont sept. Sept sages à travers le monde à faire simultanément ce même rêve étrange : Quittez vos proches, mettez de côté toutes vos activités et partez immédiatement à Toulanka. Ils ne le savent pas encore mais Toulanka est le nom d’un monastère isolé et perché au sommet d’une lointaine montagne tibétaine. Alors, pressentant l’imminence d’un cataclysme planétaire, la femme chamane, la philosophe néerlandaise et sa fille Natina, la mystique hindoue, le maître taoïste chinois, le rabbin kabbaliste juif, le moine chrétien et le maître soufi musulman se mettent en marche, persuadés qu’une œuvre commune les attend. Ils ne se connaissent pas et ont juste en commun le partage de cette expérience spirituelle très semblable même si le langage de leurs traditions et de leurs religions diverge pour l’exprimer. Là-bas, un vieux moine tibétain bouddhiste les attend. Lui aussi a fait ce même rêve.

Ensemble, pendant de longs jours, au-delà des divergences culturelles et historiques de leurs traditions respectives, ils vont tenter de définir ce que sont les clés de la sagesse universelle pour les transmettre au monde en ne parlant que de choses dont ils ont fait eux-mêmes l’expérience. Quel est le sens de mon existence ? Comment réussir ma vie et être heureux ? Comment concilier corps et esprit ? Afin d’éviter toute référence explicite à ce que certains nomment « Dieu », « Dharma », « Divin », « Tao », « Absolu », ils s’entendent pour n’utiliser qu’une seule expression : « l’Âme du monde ».  Ils font de la jeune Natina et du jeune moine Tenzin leurs messagers pour aider l’humanité à ouvrir le chemin simple et concret d’un humanisme spirituel qui aide à vivre.
 
L’âme du monde de Frédéric Lenoir, Nil éditions, 2012.

Frédéric Lenoir est fortement engagé dans la cause écologique, il dénonce l’exploitation de la nature et du vivant et appelle à une éthique de la responsabilité fondée sur une vision qualitative et non quantitative du monde et de la vie. Il est aussi le parrain de l’association pionnière dans le logement intergénérationnel, cofondateur de la fondation Savoir-être et Vivre ensemble.



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 11


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​C’est la guerre

Tocsin. Mobilisation générale. "Nous sommes en guerre", a martelé six fois lundi soir le Président Chef des Armées. Tous aux abris ! Et bien entendu : on ne va pas, par désinvolture, filer la saloperie aux plus fragiles au risque qu’ils en meurent et d’aggraver la charge de travail des personnels soignants. Car l’ennemi pilonne durement nos services de santé inconsidérément fragilisés. Un peu comme nos bornés de généraux de 1914 avaient lancé des soldats en rouge/bleu horizon sous la mitraille allemande, nos gouvernants affaiblissent depuis des décennies nos hôpitaux. Avant que surgisse cette guerre, les héros célébrés aujourd’hui ont réclamé en vain des effectifs, des lits, des moyens suffisants. Ils se battaient depuis le 18 mars 2019, un an, impuissants comme nous tous devant la pandémie financière, dite parfois grippe américaine et en France CAC-40, qui n’est d’ailleurs pas pour rien dans celle du Covid-19. Mais regardons l’horizon. "Beaucoup de certitudes, de convictions sont balayées, seront remises en cause", a lancé lundi le chef de l’État. Après tout, après juin 40, il y eut mars 44, le programme du Conseil national de la Résistance, les Jours Heureux, la sécurité sociale pour tous, la solidarité collective. Ok, Général. En marche.

Michel Rouger
 

17/03/2020

Nono












Partenaires