Le billet

08/03/2018

Esclaves



Rome, 4 mars 2018, tristes élections italiennes. Les populistes Di Maio et Salvini ont gagné. Comme ont gagné en 2016 les anglais Johnson et Farage sur le Brexit. Puis l'américain Trump. Et d'autres. Le populisme, de droite et de gauche, capitalise. Exploite chaque jour un peu plus les exploités. Les rend esclaves de leurs peurs et leurs colères. Leur ment. Casse les repères. Déteste le désaccord. Démolit la liberté d'informer : « La haine des médias est juste et saine », éructe en France un Jean-Luc Mélenchon. Le populisme enchaîne les esprits. Alors revient un souvenir. C'était il y a sept ans tout juste, le soir du 12 mars 2011, à Rome aussi, au Teatro dell'Opera. Devant le Premier ministre populiste Berlusconi en train de tailler dans la Culture, les musiciens et le public ont repris ensemble Le Chœur des esclaves, devenu chant rebelle. A réécouter, fortissimo.

Michel Rouger

2018_03_08_esclaves.mp3 2018 03 08 Esclaves.mp3  (1.8 Mo)



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

​? - 05/11/2020

​Ok, c'est bon... - 30/10/2020

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires