Le billet

Esclaves


08/03/2018




Rome, 4 mars 2018, tristes élections italiennes. Les populistes Di Maio et Salvini ont gagné. Comme ont gagné en 2016 les anglais Johnson et Farage sur le Brexit. Puis l'américain Trump. Et d'autres. Le populisme, de droite et de gauche, capitalise. Exploite chaque jour un peu plus les exploités. Les rend esclaves de leurs peurs et leurs colères. Leur ment. Casse les repères. Déteste le désaccord. Démolit la liberté d'informer : « La haine des médias est juste et saine », éructe en France un Jean-Luc Mélenchon. Le populisme enchaîne les esprits. Alors revient un souvenir. C'était il y a sept ans tout juste, le soir du 12 mars 2011, à Rome aussi, au Teatro dell'Opera. Devant le Premier ministre populiste Berlusconi en train de tailler dans la Culture, les musiciens et le public ont repris ensemble Le Chœur des esclaves, devenu chant rebelle. A réécouter, fortissimo.

Michel Rouger

2018_03_08_esclaves.mp3 2018 03 08 Esclaves.mp3  (1.8 Mo)





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Le changement - 06/09/2018

Un été français - 16/07/2018

​Patronat - 05/07/2018

​Buuuuuut ! - 27/06/2018

​Naufrage - 21/06/2018

Dingue - 15/06/2018

Handicap - 06/06/2018

​Escalades - 31/05/2018

Niche - 25/05/2018

Les résistants - 17/05/2018

​La brute - 10/05/2018

Écrivez - 29/04/2018

​Bibi le bourreau - 26/04/2018

​Coucou - 11/04/2018

​Brexit breizh - 22/03/2018

Une farce tragique - 15/03/2018

​L'inconnu express - 28/02/2018

​Non - 22/02/2018

​Chers ghettos - 15/02/2018

​A la noix - 08/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 15


Le billet de la semaine

​Mondial citoyen, suite.

Bonnes nouvelles ces jours-ci dans le gigantesque combat citoyen contre les Rois du Monde. Samedi 8, la mobilisation mondiale sur le climat a jeté dans la rue des dizaines de milliers de Français choqués par la défaite de Nicolas Hulot et la victoire des lobbys empoisonneurs. Du jamais vu. Toute cette semaine, villes, régions, ONG, investisseurs du monde entier partagent à San Francisco leurs actions concrètes sur le climat, contrant les Trump et autres saboteurs étatiques. Sur l'autre front, mercredi 12, au Parlement européen, deux piliers de la démocratie, l'information et la culture, ont été protégés du pillage organisé des géants du web, les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Cette fois, les députés européens ont majoritairement résisté au puissant lobbying de la bande des quatre auquel ils avaient succombé en juillet. On suivra avec attention les prochains épisodes du  mondial citoyen, hors des canapés. 

Michel Rouger

13/09/2018

Nono










Newsletter