Vu, lu, entendu... Europe

12/07/2011

Verdi contre Berlusconi



Un moment d'émotion intense. Sur cette vidéo, il commence à 5'30. Alors que les longs applaudissements s'estompent après le final de Nabucco de Verdi, le chef d'orchestre Riccardo Muti accepte exceptionnellement le bis réclamé par le public du Teatro dell'Opera. « Alors que je dirigeais le Choeur qui chantait "O mon pays, beau et perdu", explique-t-il notamment, j'ai pensé que si nous continuons ainsi, nous allons tuer la culture sur laquelle l'histoire de l'Italie est bâtie. Auquel cas, nous, notre patrie, serait vraiment "belle et perdue" .» Face au Premier ministre Berlusconi, il reprend alors sa baguette et les musiciens rejoints par le public font résonner le célèbre Va pensiero, Le Choeur des esclaves.


 








Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires