Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Verdi contre Berlusconi


12/07/2011

Un moment d'émotion intense. Sur cette vidéo, il commence à 5'30. Alors que les longs applaudissements s'estompent après le final de Nabucco de Verdi, le chef d'orchestre Riccardo Muti accepte exceptionnellement le bis réclamé par le public du Teatro dell'Opera. « Alors que je dirigeais le Choeur qui chantait "O mon pays, beau et perdu", explique-t-il notamment, j'ai pensé que si nous continuons ainsi, nous allons tuer la culture sur laquelle l'histoire de l'Italie est bâtie. Auquel cas, nous, notre patrie, serait vraiment "belle et perdue" .» Face au Premier ministre Berlusconi, il reprend alors sa baguette et les musiciens rejoints par le public font résonner le célèbre Va pensiero, Le Choeur des esclaves.


 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 19

Nono | Le billet | Vu, Lu, Entendu... | Covid | Rebelles du Monde | Solidaires | Engagés | Passionnés | Vie du site | Exclusion : 30 personnalités témoignent | Je suis Charlie | English version | Teatro e dança | La Lettre d'Histoires Ordinaires