Vu, Lu, Entendu...

24/01/2020

En librairie : "Le regret d'être mère"



En librairie : "Le regret d'être mère"
le_regret.mp3 Le regret.mp3  (609.51 Ko)

(Extrait de la présentation de l'éditeur)

« On entend souvent : "Tu regretteras de ne pas avoir eu d’enfant !"  Jamais l’inverse, trop tabou. Pourtant certaines femmes regrettent d’en avoir. Ce regre texiste, c’est l’objet de la recherche de la sociologue Orna Donath, enseignante à l’université Ben-Gourion en Israël, qui a donné la parole à plusieurs femmes.

Ces femmes aiment leurs enfants, mais elles ont aussi besoin de s’exprimer par elles-mêmes, de s’épanouir, de réussir. Il n’est pas toujours facile de concilier le fait d’être mère et celui d’être une femme qui se réalise. L’idée même que l’on puisse concevoir du regret d’être mère peut être troublante. Orna Donath a interrogé de nombreuses femmes pour ce livre et propose l’idée suivante : nous devons nous questionner sur la façon dont la société pousse les femmes vers la maternité et pourquoi celles qui ne sont pas prêtes à suivre ce chemin sont encore considérées comme pouvant être une menace. Un livre étayé qui force à réagir. »

Le regret d'être mère. Editions Odile Jacob – 21.90 €



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires