21/07/2011

Comme le vent tourne



Après le trop plein de soleil, voilà une déferlante qui nous casse l'anticyclone. Pour les médias, que du bonheur, rien de tel que la météo pour faire les gros titres. Il n'y a pas si longtemps, ils nous menaçaient d impôt sécheresse. Comme le vent tourne, y compris pour Rupert Murdoch, un patron de presse qui faisait à lui seul la pluie et le beau temps. Les tabloïds anglais, si prompts à donner des leçons d'éthique aux français, vont devoir se calmer pour un moment. Convoqué devant les parlementaires, Murdoch  vient de subir une salutaire séance d'humiliation. Il se vantait de faire élire le premier ministre de son choix, de gauche comme de droite. En Amérique, c'est lui le propriétaire de la Fox, la chaîne qui a soutenu les Bush va-t-en guerre.
La sécheresse, on va la laisser aux Somaliens. Il y a des pays qui semblent frappés de malédiction. Paraît-il que même les ONG ne veulent plus y aller. Là-bas, le vent ne veut plus tourner. Sur ce, la pluie continue à tomber. Je retourne devant ma télé regarder le Tour de France.

Alain THOMAS



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires