Citoyenneté / Libertés
Un bout de France comme il y en a tant. Des maisons coquettes regroupées en périphérie d'un gros bourg. Ici habite une famille de Français venus d'ailleurs il y a 23 ans seulement, des réfugiés de Bosnie. Sevala et Esad symbolisent l'intégration discrète que la France sait et peut encore offrir, aux Syriens et à tant d'autres. 8 novembre 1992. Dans le convoi de l'ONG lyonnaise Equilibre, au...
Leurs croix et triangles blancs sont de plus en plus présents chaque année dans l'immense cimetière rennais. Depuis la dernière Toussaint, treize hommes et femmes y ont été enterrés. Mais jamais ils ne sont partis seuls. Janine, Henri, Philippe, Raymond, Jean-Claude... La quarantaine de compagnons du Collectif Dignité-Cimetière étaient là. Comme ils étaient là samedi, en cette Toussaint...
Mohamed Loueslati est aumônier musulman des prisons pour l’Ouest. Il vient de publier son témoignage sur l’Islam en prison (1). Le parcours de ce tunisien discret et breton d’adoption, marie quarante ans d’engagements citoyens et de convictions religieuses bienveillantes. Voir nos précédents articles Ahmed a changé l'image de la "mosquée"    "Ce jour où mes multiples identités sont...
Villejean. Un quartier populaire de Rennes, ses cultures du monde, ses couleurs, ses pauvretés aussi, économiques et morales. Dans les cages d'immeubles patrouillent parfois des saboteurs du vivre ensemble : salafistes ou militants du Front National. Mais sur le terrain, il y a aussi, avec bien d'autres, Ahmed Aït Chikh. Aujourd'hui, à 35 ans, marié et deux enfants, l'enfant de Villejean préside...
Sindyé, 35 ans, est Franco-Malienne. Elle témoigne de ce qu'elle a vécu depuis son enfance, de ce qu'elle vit aujourd'hui, de sa double culture et de toutes les difficultés qu'elle doit affronter en essayant de les analyser. Je suis une jeune franco-malienne de 35 ans issue d’une famille de six enfants : j‘insiste sur le FRANCO-malienne car même si j’ai parfaitement la double culture grâce à mon...
En octobre 2013, Isabelle Maurer, demandeuse d’emploi contrainte de vivre avec le RSA, a « crevé l’écran » dans l’émission « Des paroles et des actes » de France 2. « Non, vous ne pouvez pas comprendre, a-t-elle lancé avec force à Jean-François Copé ; quand on survit avec 470 € par mois, il faut le vivre. » Isabelle Maurer, qui a écrit un livre depuis, a accepté de nous rencontrer. Ce jour-là,...
Cette semaine retour sur un article du 13 avril 2011 ; un nouvel article dès la semaine prochaine. René Vautier est décédé dimanche 4 janvier 2015 à quelques jours de ses 87 ans. Résistant à 15 ans, le cinéaste aura été engagé sur tous les fronts durant quelque soixante-dix ans. René Vautier était un homme rare, toujours resté aux côtés des citoyens « d'en bas » comme il disait. Retrouvons-le ici...
Comment répondre aux personnes handicapées intellectuelles, à leurs attentes à leurs besoins, à leurs désirs ? Comment construire des solutions accessibles, des politiques adaptées ? Peut-être simplement et d’abord en leur demandant leur avis ! C’est la conviction profonde et le combat de Cédric Mametz, 36 ans, président de l’association nationale dont le nom porte en lui-même le projet et...
Dimanche prochain, les Français élisent leurs conseils municipaux. Les Européens résidant dans la commune aussi. Pas les autres étrangers comme Roger Yoba, qui habite pourtant en France depuis 35 ans. Avec ses amis du 20ᵉ arrondissement de Paris, il lutte pour le droit de vote des étrangers. Il est 19h, place Gambetta, un quartier animé de l'est parisien. Roger Yoba ne fait pas un pas sans être...
C'est l'histoire de toute une vie. Elle vient de s'achever. L'une de ses filles, lectrice fidèle d'Histoires Ordinaires, nous a adressé le texte familial d'au-revoir. Il raconte une vie dure et belle, simple et réussie. Un hommage aux femmes en ce mois de mars. Malou est née à Etagnac, un petit village aux portes du Limousin. Fille de métayer, elle partait garder les vaches dès l’âge de 8...
1 2 3 4 5






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires