La librairie d'Histoires Ordinaires Éditions

« Ça colle, Anatole ! », un étonnant livre-CD de chansons pour enfants

Un nouvel ouvrage des Editions Histoires Ordinaires


19/05/2016

Les Éditions Histoires Ordinaires publient aujourd'hui un ouvrage peu commun : un livre-CD pour enfants réalisé avec des adultes en situation de handicap intellectuel. L'ouvrage a été présenté mercredi 11 mai dans le Pas-de-Calais où habitent les auteur(e)s.




Moment de dédicace, le 11 mai, lors de la présentation du livre
Moment de dédicace, le 11 mai, lors de la présentation du livre
La genèse de ce livre CD pour enfants - « mais pas que… », comme dit le sous-titre de l'ouvrage - est une belle histoire. À l'origine, il y a une femme et un homme, Doriane Louchart et Bernard Dufrénoy, unis dans la vie et soudés par une même conviction : les adultes en situation de handicap intellectuel ont droit eux aussi à se former, s'informer, progresser dans la connaissance.

C'est ainsi que Bernard et Doriane, dont nous avions présenté la démarche en septembre 2013 (voir Doriane et son Tourne-Méninges), ont créé une association, Le Cogite Atout qui, depuis 2013, se mobilise pour répondre à ce besoin à travers un projet baptisé « AMIS MOTS ». En fin d'ouvrage, ils expliquent ainsi comment est né le livre dans  les ateliers qu'ils animent à Annezin, au Foyer Les Iris de Sains-en-Gohelle et de la Mosaïque d'Hersin-Coupigny.

« Ça colle, Anatole ! », un étonnant livre-CD de chansons pour enfants

14 chansons illustrées avec CD et partitions

« Les "cogiteurs" discutent du monde qui les entoure, des actualités, ils lancent les mots qui font rire, détricotent les expressions familières… qui se transforment en chansons et en poèmes. »  Et voilà qu'un jour ils disent : « "Et si nos chansons plaisaient aux enfants ?" » 

A partir de là, les choses se sont enchaînées. Les "cogiteurs" sont allés les apprendre à des écoliers. Puis l'idée a germé d'en faire un livre-CD.  

Pour illustrer les chansons, on est allé voir les lycéens d'Hénin-Beaumont, pour la musique l'association des "Croqueux d'notes" d'Annezin.  Un ingénieur du son, adepte des projets coopératifs,  s'est joint à l'entreprise. Résultat : ce livre aux 14 chansons, toutes illustrées, toutes accompagnées de leur partition, à apprendre, reprendre, partager à l'école ou en famille. 

Il est évident qu'un tel projet ne pouvait que séduire Histoires Ordinaires tant il est en cohérence avec la ligne citoyenne du site et des livres que nous publions. Dans "Le mot de l'éditrice", Agnès Blaire en témoigne après s'être rendue dans l'un des ateliers du Cogite Atout.

« C'est comme cela que chacun fait sa place dans la société »

« Vivre une séance de travail avec les "Cogite Atout", écrit-elle, c'est voir le visage de Marie-Thérèse s'illuminer lorsque les mots riment, c'est entendre les éclats de rire de Jean-Marie fuser quand la subtilité du jeu de mots est comprise, c'est recevoir le sourire entendu de Benoît qui dit en silence sa satisfaction d'avoir écrit le mot juste.

Quand on a vu la qualité de leurs textes, mis en musique par Bernard, Doriane et Nick, quand on a entendu leurs chansons, quand on a été témoin de leur investissement et de leur enthousiasme à aller dans les écoles pour les faire apprendre aux enfants, quand on sait comment ils ont embarqué les lycéens, les musiciens, l'ingénieur du son, des artistes, des élus… pour les accompagner dans leur projet, on s'est dit que c'est comme cela que chacun fait sa place dans la société en apportant sa pierre à la construction des autres. »

POUR COMMANDER LE LIVRE, CLIQUER ICI

Enfants et auteurs lors de la sortie du livre
Enfants et auteurs lors de la sortie du livre

En images, la sortie du livre et quelques ateliers







Le billet de la semaine

​Juste

Le système actuel de retraite est-il juste ? Non. La réforme Macron est-elle juste ? Non. Sous couvert d'un système universel, elle maintient voire aggrave en effet les plus grandes injustices : l'impact de la pénibilité du travail, des inégalités femmes-hommes, de la précarité et en fin de compte leurs conséquences sur l'espérance de vie. On pourrait rêver d'un grand élan de justice porté par un Macron – le Juste mais, au vu du bilan actuel, de l'ISF à l'assurance chômage, c'est aussi incongru que de parler de Sarkozy l'Intègre ou de Hollande le Visionnaire. En même temps, le mot juste est assez macronien : il a plusieurs sens en même temps, justement. On peut dire ainsi que la réforme Macron, en matière de justice, est beaucoup trop juste. Voire qu'elle est juste injuste ? Et qu'elle peut enflammer la protestation qui couve dans le pays ? Tout juste. 

Michel Rouger

05/12/2019

Nono

Newsletter