Vu, Lu, Entendu...

Aidons à sauver la revue "Silence"


26/04/2018




La revue Silence, partenaire d'Histoires Ordinaires, consacre le dossier de son dernier numéro au thème : "Le syndicalisme peut-il être écolo ? " Un sujet d'importance traité sous divers angles enrichis de témoignages. A côté de cela, le numéro fourmille d'infirmations, comme d'habitude.

Malheureusement, la revue Silence est aujourd'hui dans une situation précaire dont elle espère se sortir en lançant une campagne de soutien. Elle s'en explique ainsi : 

"La revue Silence fête cette année ses 36 printemps : 36 années à promouvoir l'écologie, les alternatives et la non-violence, sans pub et sans subventions, ce qui lui donne une totale liberté de ton ! Aujourd'hui, la revue est en danger, du fait de l'érosion des ventes et des abonnements qui touche l'ensemble de la presse papier (généraliste et alternative) et de la faiblesse des aides publiques à la presse indépendante.
Au rythme actuel de nos pertes, nous ne pourrons pas résister longtemps.
Et pourtant, il ne nous manque aujourd'hui que 700 abonnements pour retrouver un équilibre financier (...)  

C’est pour cette raison que nous avons lancé une campagne de financement participatif, appelant à s’abonner et à faire des dons. Nous y insistons sur les projets que nous aimerions développer. Mais le premier enjeu est de pouvoir continuer à exister, pour pouvoir faire entendre la voix des luttes et des alternatives dans la société. Aujourd'hui Silence existe par et pour ses lecteurs et lectrices : c'est-à-dire vous qui êtes  attachées à sa ligne éditoriale indépendante. Nous sommes plus motivées que jamais pour faire entendre ces voix écologistes, décroissantes, féministes, non-violentes, et porter les débats qui les animent."

 





Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Le couple diabolique

Increvables, le néolibéralisme et le vieux nationalisme dansent ensemble en Europe depuis trente ans. Le premier précarise les salariés, impose de nouveaux servages, oppose l'individu au collectif et le consommateur au citoyen, dérègle le climat et empoisonne le vivant : c'est tout bénéficie pour le second qui exploite le désarroi, racornit les esprits, vend ses mensonges et illusions. Aujourd'hui, le couple, décidé à régner encore plus sur le Vieux Continent, tente une nouvelle escroquerie aux élections européennes du 26 mai :  faire croire que seul l'un peut stopper l'autre. Contre la liste Le Pen, votez Macron. Contre la liste Macron, votez Le Pen. C'est tragique. Et absurde : la majorité au Parlement européen va se jouer comme d'habitude entre la droite  et la gauche. Pour les électeurs, par exemple, qui ont envie d'une Europe sociale, écologique et démocratique, il est nécessaire de faire passer le maximum de listes de gauche au-dessus de 5%, le seuil pour avoir des députés. Nécessaire de voter pour freiner, sinon stopper, le duo diabolique.  

Michel Rouger

16/05/2019

Nono