Vu, Lu, Entendu...

27/03/2020

À voir : « Monsieur Deligny, vagabond efficace »


Sorti le 25 mais mais privé de distribution en salles, le film « Monsieur Deligny, vagabond efficace » est disponible actuellement en VOD, sur les sites Shellac ou La toile.com. C’est un beau documentaire, signé Richard Copans, autour de cet éducateur hors du commun qui permit à des autistes mutiques de sortir des hôpitaux psychiatriques et de vivre une existence, dans un coin des Cévennes.


À voir : « Monsieur Deligny, vagabond efficace »
Richard Copans nous dit, avec son film, qu’il faut « tenter des choses ». Noter les errances, faire confiance aux gestes et au silence, imaginer un être au monde paisible, hors de la parole. Repérer ce qui peut permettre à quelqu’un, autiste, psychotique, mutique, d’exister. Son film raconte la genèse de cette pensée, aussi pratique que poétique, en revenant sur les lieux, près des objets, des archives, et en se servant du cinéma comme d’un outil.
 
« Tu n’as qu’à garder les traces de leurs trajets sur le petit territoire qui est le tien ». Cela donne naissance à des cartes de déplacement, on saisit les endroits qui attirent les jeunes dans leurs mouvements apparemment incohérents. On pense alors l’espace autrement, avec eux, pour eux, et on regarde ce que cela fait. Fernand Deligny appelle ces dessins « les lignes d’erre ». L’éducateur a semé des graines dans de nombreuse têtes et institutions. Ce film nous le rappelle « il faut tenter quelque chose ».

S.L.H.
 
Entendu sur France Culture, conseils de Marie Richeux.
 
« Monsieur Deligny, vagabond efficace »  de Richard Copans
A VOIR ICI
 



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 12


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires