Le billet

11/12/2014

​0 / 20



- Et toi, t'as combien ? 
- 5 /20 : je suis nul... 
Et voilà qu'on reparle de l'indéchiffrable notation scolaire à la française. La machine  à fabriquer des jeunes qui se sentent « nuls ». Des élèves angoissés, qui s'interdisent de parler, imaginer, oser, par peur d'échouer. En attaquant à son tour le monstre, en proposant d'évaluer plutôt les progrès de chacun, le Conseil national des programmes a aussitôt fait se lever l'habituelle armée des fétichistes de la note.
La République nous appelle ! Pour qu'un Français excelle, un autre doit sombrer. Vous, profs, tremblez pour votre note : qu'aucun de vous surnote l'élève qui dénote. Et vous, jeunes de France, acceptez tout petits les privilèges, les inégalités. Que règne la lutte des places, la lutte des classes en classe. Dès le CP . Le cours préparatoire, comme son nom l'indique, doit devenir une prépa.

Michel Rouger




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires