Vu, Lu, Entendu...

« Zéro chômeur de longue durée » : c'est voté


17/02/2016



« Zéro chômeur de longue durée » : c'est voté
Avec une rapidité et un consensus exemplaires, la  loi d'expérimentation « Zéro chômeur de longue durée" » portée par ATD-Quart Monde avec le soutien d'Emmaüs, du Secours catholique et du Pacte civique, a été adoptée en seconde lecture le 10 février à l'Assemblée nationale après accord entre sénateurs et députés le 2 février.

Toute l'attention se porte maintenant sur les décrets d'application. La question majeure porte sur le financement. L'expérimentation, prévue sur dix territoires à partir de juillet, aura-t-elle les moyens suffisants pour faire ses preuves ? ATD Quart Monde et ses alliés maintiennent la pression. Un nouveau temps fort est organisé le 9 mars à l'Assemblée nationale. La matinée sera consacrée à mieux comprendre les méthodes employées depuis deux ans sur une demi-douzaine de territoires précurseurs ; l'après-midi un comité de vigilance citoyen sera créé pour suivre l'expérimentation.

A lire sur les sites d'ATD Quart Monde et du Courrier des maires. On peut relire aussi sur Histoires Ordinaires le portrait de Patrick Valentin, père de l'expérimentation
 




Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

La Démocratie en marche

Avec 30 % de représentants du peuple en moins, notre vieille démocratie parlementaire va bénéficier d'une saignée revigorante. Une fois l'édit présidentiel entériné par les parlementaires eux-mêmes ou par référendum, ce qui ne devrait pas poser problème, une instance de concertation va être créée comme avec les syndicats de cheminots. Il ne s'agit pas de réfléchir aux nouveaux pouvoirs accordés en échange aux députés : non, ça, c'est le Président qui décide. Il faut les répartir. 577 aujourd'hui – 30% = 404. – 60 élus à la proportionnelle = 344. Quelles populations, principalement, vont perdre des représentants ? On sait que la Creuse gardera son député, logiquement la Seine-Saint-Denis va en perdre quatre... Ensuite : les ciseaux. Comment redécouper  les circonscriptions ? Il sera important d'avoir un maximum de députés En Marche. Des députés moins nombreux et marchant plus facilement au pas :  il ne faut pas que retombe le vent nouveau qui souffle depuis mercredi sur la démocratie en France, version Vᵉ République allégée.

Michel Rouger

05/04/2018

Nono