Le billet

Visionnaire


12/10/2017




Depuis soixante ans tout juste, le mouvement ATD Quart Monde nous invite à changer de regard sur les pauvres. Bien vu. Et d'une saisissante actualité. Éblouis toujours par une société d'apparences, conditionnés encore par des pouvoirs qui flattent les riches et regardent de haut les gens "qui ne sont rien", les citoyens, bientôt, ne pourront plus détourner les yeux. Reléguer dans une zone invisible des pauvres dont le nombre s'accroît au rythme des inégalités. Alors ils redécouvriront la solidarité, les savoirs, l'énergie, le sens du vivre ensemble dont témoignent par exemple les militantes et militants d'ATD Quart Monde auteurs de "31 histoires pour un monde autrement" que publient ATD et Histoires Ordinaires. On y voit déjà que ce nouveau regard peut tout changer, faire réapparaître l'indispensable. 

Michel Rouger

visionnaire.mp3 Visionnaire.mp3  (1.45 Mo)






1.Posté par Bouju le 13/10/2017 09:40
je souhaite obtenir le livre dont Michel parle avec tant de conviction. Je veux dire, évidemment le contenu.
Il y a bien longtemps, ma mère a collaboré à cde magnifique rassemblement de gens vivants et créatifs.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

L'automobiliste - 11/01/2018

​On y croit - 04/01/2018

8 - 20/12/2017

​Lire - 06/12/2017

Tais-toi et marche - 23/11/2017

​Abysses - 16/11/2017

​Crac(s) - 09/11/2017

​Le beurre - 02/11/2017

​Peste moderne - 19/10/2017

​Murs sanglants - 04/10/2017

​Du Bâtiment - 28/09/2017

Ensemble - 13/09/2017

Réformes - 31/08/2017

Notre Dame de France - 09/08/2017

L'écharde - 03/08/2017

Ça va, chef ? - 27/07/2017

​Régime - 20/07/2017

​Pénible - 13/07/2017

Humanité - 27/06/2017

1 2 3 4 5 » ... 14


Le billet de la semaine

​L'accueil à la française

Mardi, à Calais, le Président a annoncé que l'État distribuerait lui-même désormais les repas aux migrants. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'est aussitôt attelé à organiser le service et il est question qu'il vienne lui-même le premier jour servir nos invités en attendant de passer la louche aux CRS ou aux gendarmes mobiles : la question n'est pas tranchée. Mais les migrants viendront-ils ? Déjà, pour qu'ils puissent se reposer, on leur offre des auberges tout confort et ils les boudent ! Ces « centres d'accueil et d'examen » seraient des antichambres de leur renvoi, craignent-ils. Où vont-ils chercher ça ? C'est vexant. Il est arrivé que des gendarmes saisissent leurs duvets et effets personnels et les jettent à la poubelle, ce qui a révolté le Secours Catholique et l'Auberge des migrants qui viennent de porter plainte. Mais il faut le comprendre aussi le gendarme : il se décarcasse, ils refusent, ça l'énerve.

Michel Rouger

18/01/2018

Nono










Newsletter