Vu, Lu, Entendu...

02/09/2019

Une carte de la "presse pas pareille"




Le journal "L'äge de faire“ a réalisé une ”CARTE DE LA "PRESSE PAS PAREILLE". Le site Histoires Ordinaires, basé à Rennes, y est mentionné au titre des "Médias libres, indépendants, alternatifs…"

"Pour cette carte, explique la rédaction de L'âge de faire, nous avons adopté l’expression « presse pas pareille » lancée par le journal Le Ravi, basé à Marseille, pour définir des journaux non inféodés aux pouvoirs politiques et économiques. Parce qu’il fallait bien choisir, nous avons sélectionné les médias répondant grosso modo aux critères suivants :

ils produisent essentiellement du contenu écrit, sur papier ou en ligne.
ils n’appartiennent à aucun groupe industriel, financier, ni à aucun mouvement politique, syndical ou religieux.
ils sont détenus par leurs salarié·es, leurs lecteurs et/ou une association.
professionnels ou bénévoles, ils mènent une véritable démarche d’information, sans se cantonner à l’expression d’opinions.
ils sont favorables à une société plus juste et solidaire, sans exclure aucune catégorie de personnes.
la publicité n’occupe pas plus de 10 % de leurs pages."


Et cette carte dit toute la richesse de ces médias. Bonnes découvertes.
2019_06_26_une_carte_de_la_presse_pas_pareille.wav 2019 06 26 Une carte de la presse pas pareille.wav  (15.48 Mo)




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires