Vu, Lu, Entendu...

18/10/2018

Un portail web des alternatives : Transiscope




Utopia, la "coopérative citoyenne d'éducation populaire" propose aujourd'hui un portail web, Transiscope, qui "rend visible toutes les alternatives, projets ou lieux qui construisent une société plus juste et plus durable."

"Il est unique en son genre, poursuit Utopia, puisqu’il compile au travers des organisations partenaires toutes les données déjà existantes et permet ainsi de visualiser en un coup d’œil ce qui existe autour de chez soi, grâce à la carte en ligne.
C’est un projet citoyen, porté par un collectif d’associations, qui vous offre ainsi un annuaire de contact inédit et vous permet de vous connecter aux alternatives qui vous correspondent ou de découvrir ce qu’il se passe autour de vous.
Son ambition est de proposer en plus un agenda des événements qui agissent en faveur de notre environnement et de la transition de notre société. Une nouvelle manière d’entrer facilement dans la société que nous souhaitons voir émerger !"

Ci-dessous, un courte présentation en vidéo




Nouveau commentaire :



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono