25/02/2021

Travailler sur les imaginaires pour rêver la banlieue du futur



Travailler sur les imaginaires pour rêver la banlieue du futur
banlieue_du_futur.mp3 Banlieue du futur.mp3  (2.78 Mo)

Ce livre « la banlieue du Turfu », écrit par Makan Fofana, est un rêve fabuleux. À quoi pourraient ressembler les quartiers populaires dans le monde de demain, s’interroge l’auteur qui rêve d’une banlieue artistiquement en avance ? Voir la banlieue et son futur autrement. Makan Fofana, qui a grandi et vit toujours en banlieue, a mené son enquête de l'intérieur à la recherche de la mystérieuse banlieue du Turfu, nom popularisé par le rappeur Booba au monde de la magie de la romancière Joanne  Rowling. Son objectif : bousculer les imaginaires que l'on a de ces territoires, quitter les lieux communs et trouver un autre espace qui ne se situe aujourd'hui sur aucune carte.
 
Créer des futurs inédits
 
« Aujourd'hui, il est plus facile d'imaginer l'avenir d'une galaxie plutôt que le futur d'une banlieue ! » Makan Fofana propose de répondre à la crise des banlieues par de nouveaux imaginaires : « Il faut créer des futurs inédits… Travailler sur les imaginaires, c’est travailler sur notre représentation du monde et la représentation de la banlieue dans le monde. » Fondateur de l’Hypercube, laboratoire qui explore le "Turfu" par la science-fiction et la culture pop, il appelle à métisser les mondes urbains en faisant appel à l'imaginaire.
 
Imaginer une oasis qui n'est sur aucune carte
 
Plus qu'un déficit d'images, c'est celui d'une pensée et d'une production de ses propres récits du futur dont souffrent les banlieues : « Il appartient à la culture quartier de répondre à ses défis sociétaux, de challenger les modèles existants pour apporter des changements radicaux. Ce n'est plus suffisant de parler le verlan pour se réapproprier une langue et jouer le « mec cool » du quartier. Il faut se réapproprier la mythologie, la technologie, l'écologie, la philosophie, la ruralité. Sortir le quartier, saturé de lieux communs, de ses tours rectangulaires et multiples kebabs dont nous avons épuisé les ressources imaginaires. Imaginer une oasis qui ne se situe encore sur aucune carte. »
 
Sous son architecture, un trésor...
 
Makan Fofana a enquêté pendant plusieurs années à la recherche de la mystérieuse banlieue du Turfu, persuadé que sous son architecture se cachait un trésor. Aujourd'hui, il partage la cartographie de ses explorations. Il transporte la banlieue et ses périphéries dans un nouvel espace-temps et propose avec ce livre une contre-histoire.

"La Banlieue du Turfu, du chaos naît la création" de Makan Fofana. Éd. Tana, février 2021, 18,90 €

 Voir interview de Makan Fofan sur France 24 ICI

T R


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 17






Le billet de la semaine

Fou


C’est fou de voir dans quels égarements conduit la récupération politique du malheur, de l’émotion collective d’un fait divers. Présidents de la République en tête. Courant après Le Pen père et fille, Nicolas Sarkozy s’en était fait une spécialité. Emmanuel Macron vient de sauter dans sa foulée. Le 14 avril, dans l’affaire Halimi,  la Justice a conclu à l’irresponsabilité pénale du meurtrier pris d’une "bouffée délirante" liée au cannabis : aussi sec, le Président de la République a demandé un "changement de la loi au plus vite". A problème de société complexe, réponse réflexe, irrationnelle. On peut se shooter volontairement pour commettre un acte programmé mais dans la plupart des cas l’usage des stupéfiants est lié à d’autres troubles ou à des conditions de vie difficiles voire dramatiques où la responsabilité des gouvernants dépasse celle des individus. Quand on sait que le nombre des malades psychiques en prison est déjà l’un des grands scandales français, ces récupérations électoralistes tiennent quelque part du délire. 

Michel Rouger
20210422_fou.mp3 20210422 Fou.mp3  (1.14 Mo)


22/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires