Le billet

Touche pas à ma prison


10/10/2013




Au poteau, Taubira. « Laxiste ! », ont lancé les chefs de droite et d'extrême-droite. « Laxiste ! », a repris la foule. La ministre veut réduire le nombre d'admission à  « l'école du crime », la prison, en créant une « contrainte pénale »  pour les délits passibles de moins de cinq ans.  Plus humain et aussi plus efficace : chacun sait qu'un petit délinquant envoyé dans nos prisons surpeuplées en sort souvent enragé et expert en mauvais coups. Mais justement : trahison ! Qu'est-ce qu'il va devenir le député de fer sans ses récidivistes ? Sur les marchés, il sera aussi paumé que le gars quittant la maison d'arrêt. Il lui faut des enragés pour être élu sur l'insécurité. Ainsi, le sarkozisme a rempli les prisons, des promotions de récidivistes en sortent brillamment et le Front National rafle la mise. À qui profite le crime ? Telle est toujours la question.

Michel Rouger





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

​Juste - 05/12/2019

​​Vendredi culte - 27/11/2019

​Notre carte - 21/11/2019

​Marché colonial - 08/11/2019

​La trêve - 30/10/2019

​Le Peuple - 24/10/2019

​Méditation - 02/10/2019

​Hissez haut - 25/09/2019

​A table - 12/09/2019

Destination mars - 05/09/2019

​Heureux - 04/07/2019

Total sur le grill - 26/06/2019

​Souffrances - 19/06/2019

​Montez ! - 13/06/2019

Khartoum - 06/06/2019

​Arithmétique - 30/05/2019

Espèce en danger - 08/05/2019

Vote bleu - 01/05/2019

​Progressons - 11/04/2019

​Tweetons un peu - 04/04/2019

1 2 3 4 5 » ... 17


Le billet de la semaine

​Juste

Le système actuel de retraite est-il juste ? Non. La réforme Macron est-elle juste ? Non. Sous couvert d'un système universel, elle maintient voire aggrave en effet les plus grandes injustices : l'impact de la pénibilité du travail, des inégalités femmes-hommes, de la précarité et en fin de compte leurs conséquences sur l'espérance de vie. On pourrait rêver d'un grand élan de justice porté par un Macron – le Juste mais, au vu du bilan actuel, de l'ISF à l'assurance chômage, c'est aussi incongru que de parler de Sarkozy l'Intègre ou de Hollande le Visionnaire. En même temps, le mot juste est assez macronien : il a plusieurs sens en même temps, justement. On peut dire ainsi que la réforme Macron, en matière de justice, est beaucoup trop juste. Voire qu'elle est juste injuste ? Et qu'elle peut enflammer la protestation qui couve dans le pays ? Tout juste. 

Michel Rouger

05/12/2019

Nono

Newsletter