03/02/2021

Sur Reporterre : à Marseille, le McDo devenu foyer de solidarité



marseille.mp3 Marseille.mp3  (2.28 Mo)

Impressionnant reportage sur Reporterre. Dans les quartiers nord de Marseille, en mars 2020, au début du premier confinement, des salariés et leurs soutiens ont réquisitionné un McDo qui venait d'être mis en liquidation judiciaire. « Près d’un an plus tard, "L’Après M" est devenu une fourmilière de projets solidaires », racontent les journalistes de Reporterre.  
 

En quelques semaines, sans argent public, grâce à des dons, à des cagettes par exemple données par des paysans, avec le concours d’une cinquantaine d’associations,  les bénévoles de "L’Après-M" ont pu distribuer gratuitement 3.500 colis par semaine, et nourrir près de 14.000 personnes.

Plusieurs associations ont éclos dont "Le sel de la vie" : face au "crash scolaire" du premier confinement, une centaine d’enseignants apportent un soutien scolaire à trois-cents enfants. 
Le samedi 19 décembre 2020, des milliers de personnes se sont rassemblées pour le lancement symbolique d'un fast-food social : ce jour-là,  plus de huit cents burgers bios, conçus par des restaurateurs locaux, ont été offerts aux habitants du quartier.

Mais la détresse sociale, déjà grande avant la pandémie, n'a cessé de s'aggraver. « La situation est explosive, déclare Karima Djelat, membre de l’association Rebondir 13. Plus les lundis passent, plus nous recevons de familles. Je crains qu’un jour, notre volonté ne suffise plus à faire le tampon. »


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 18






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires