07/04/2021

"Regards Croisés" : le film "La tête dans les nuages" de nouveau couronné



"Regards Croisés" : le film "La tête dans les nuages"  de nouveau couronné
A défaut d'avoir pu organiser la douzième édition en novembre à Saint-Malo, les responsables du festival sur le handicap "Regards Croisés" ont lancé une consultation demandant aux internautes de choisir le meilleur film des onze éditions passées dans les diverses catégories. Couronné au festival de 2018, le court-métrage réalisé par nos amis Patrick Lebreton et Clovis Gicquel est arrivé premier de la catégorie "Autres regards, milieu protégé".  5 mn d'émotion pure : "La tête dans les nuages" exprime une telle force poétique, par le texte et les images de Patrick et le montage de Clovis, que cette double récompense ne surprend pas... 

Retrouvez le blog Le poème de Pat  (impromptus politiques) de Patrick Lebreton



JE RÊVE, JE RÊVE, QU'UN NOUVEAU JOUR SE LÈVE
 
Lors de la cérémonie de novembre 2018, en remerciant les deux jurys et le public, Patrick Lebreton avait dit ce poème aux accents très politiques, le genre qu'il préfère.
 
En panne dans les nuages
Tel était mon sentiment 
du moment !

Individualismes sclérosés !
Société uniformisée !
Toujours plus de gens sur le côté !
Seuls les différences 
font que l'on avance !

Gens formatés, apeurés !
Exclusions banalisées !
Les maladies psy
vues d'un mauvais esprit !

Vivons nous dans un monde civilisé ?

Nous ne sommes riches 
qu'à travers nos pensées
Et là, pas de triche !
Le Q.I. baisse,
c'est la première fois 
que notre espèce régresse

Et là, on voit que c'est un peu la tristesse!

Alors, alors, aujourd'hui je rêve, je rêve,
j'ai la tête dans les nuages
car à travers ce court-métrage
vous m'avez suivi dans mon voyage

Je rêve, je rêve,
qu'un nouveau jour se lève,
où tous nos films seraient gagnants
pour une société nous intégrant
que l'on écarte pas nos talents.

Merci Regards Croisés,
Merci, grâce à vous, nous pouvons librement nous exprimer,
car le handicap n'empêche pas le talent
et comme dit aussi le slogan 
de mon esat et de l'association Sévigné :
le talent n'a pas de handicap

La différence fait peur !
Alors pour retrouver le bonheur,
il nous faut sans cesse expliquer,
dialoguer, pour ouvrir les portes fermées !

Rêvons d'un lendemain
où il y aurait une place pour chacun,
dans un monde plus sain et plus humain.
Et c'est ce que nous faisons tous ici réunis
Pour Regards Croisés, souhaitons lui une longue vie,
car nos batailles d'aujourd'hui 
feront nos victoires de demain !

 
Alors, encore merci, à vous pour ce moment de partage
Et n'oubliez pas : rêvez, rêvez
pour changer les clichés et avancer.
Gardez un coin de votre tête,  dans les nuages...


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 17






Le billet de la semaine

Fou


C’est fou de voir dans quels égarements conduit la récupération politique du malheur, de l’émotion collective d’un fait divers. Présidents de la République en tête. Courant après Le Pen père et fille, Nicolas Sarkozy s’en était fait une spécialité. Emmanuel Macron vient de sauter dans sa foulée. Le 14 avril, dans l’affaire Halimi,  la Justice a conclu à l’irresponsabilité pénale du meurtrier pris d’une "bouffée délirante" liée au cannabis : aussi sec, le Président de la République a demandé un "changement de la loi au plus vite". A problème de société complexe, réponse réflexe, irrationnelle. On peut se shooter volontairement pour commettre un acte programmé mais dans la plupart des cas l’usage des stupéfiants est lié à d’autres troubles ou à des conditions de vie difficiles voire dramatiques où la responsabilité des gouvernants dépasse celle des individus. Quand on sait que le nombre des malades psychiques en prison est déjà l’un des grands scandales français, ces récupérations électoralistes tiennent quelque part du délire. 

Michel Rouger
20210422_fou.mp3 20210422 Fou.mp3  (1.14 Mo)


22/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires