16/05/2013

Rebelote



Une nouvelle réforme des retraites se prépare et ça va causer le mardi après-midi aux réunions du club. « - Alors, tu joues ? T'as mal où ? - Au portefeuille. » Contraint par le déficit des caisses et les sommations de Bruxelles, le gouvernement va en effet rebattre les cartes : cette fois, les retraités anciens, si l'on ose dire, vont perdre aussi. Il est un atout accepté par tous  : la justice. Baisser toutes les pensions, y compris les petites, en les decrochant de la hausse des prix, n'en relève guère. En revanche, qu'un retraité aisé paie la même CSG que le smicard n'est pas une honte. Demander un effort particulier aux professions où l'on part plus tôt et meurt plus tard ne serait pas un scandale. Mais, une fois de plus, il va y avoir sans doute maldonne. Sur la justice sociale comme sur la justice fiscale,  les gouvernements battent généralement en retraite.
 
Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Libertés - 10/06/2021

​Campagne - 03/06/2021

Palestine - 12/05/2021

Surprise ! - 29/04/2021

Fou - 22/04/2021

Bientôt la fête - 15/04/2021

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

1 2 3 4 5 » ... 24






Le billet de la semaine

​Libertés


Combien de Françaises et de Français dans la rue, samedi, pour la marche des libertés contre les idées d’extrême-droite ? Beaucoup, c’est à espérer. Depuis des années, le poison pénètre lentement la société, se niche dans les frustrations, se banalise. La télé Bolloré en fait son fiel, des politiciens leur miel électoral. Logiquement, les interdits ont commencé à céder. Le facho s’affiche. Les groupes identitaires essaiment. Un hurluberlu sorti du Moyen-Âge gifle le Président élu. Ceux-là peuvent s’éclater dans un an, au soir de la Présidentielle, profitant d’une double chance :  l’abstention et les divisions qui opposent les diverses chapelles de la gauche. Il y a là des baffes – symboliques – qui se perdent.  

Michel Rouger
20210610_libertes.mp3 20210610 libertés.mp3  (859.72 Ko)


10/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires