17/10/2013

Misère, misère...



Notre époque, quelle misère quand même ! Oui, mais laquelle ? La misère véritable, tout en bas de la société, n'est pas forcément la plus misérable. Elle peut être debout, créatrice, solidaire : en ce 17 octobre, le mouvement ATD-Quart Monde en témoigne. En revanche, tout en haut de la société, chez les gouvernants, c'est une vraie misère, non ? Démunis face à tout ce qui leur tombe sur la tête mais surtout pas solidaires pour un sous ! Le ministre Valls, en soutenant l'expulsion de Leonarda lors d'une sortie scolaire, s'acharne notamment à se monter plus solidaire de ses flics que de ses collègues socialistes. Il gagnerait à aller écouter ATD-Quart Monde : quand on tombe ainsi très bas, il y a une dernière chose à ne pas perdre ou à retrouver très vite. Son âme.
 
Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

Moderna - 08/04/2021

Poison - 31/03/2021

​Ouvrons l’œil - 18/03/2021

​Condamnés - 02/03/2021

​Les Martiens - 24/02/2021

Chocolat - 17/02/2021

Chaud-froid - 10/02/2021

​Désobéir - 27/01/2021

​Séparatisme - 19/01/2021

​Les Réseaux - 14/01/2021

Les artistes - 17/12/2020

​Climat(s) - 10/12/2020

​Capitalisme bio - 03/12/2020

​Essentiel - 26/11/2020

1 2 3 4 5 » ... 23






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires