Le billet

03/10/2013

Minute



Ne cherchons pas midi à 14 h : la bataille sur les horaires de l'école relève plus de la cour de récréation que du cours d'éducation civique. Avec les caïds de l'UMP en champions du croche-pied. À six mois des municipales, quelle aubaine électorale. Au fond la réforme est bonne... mais il ne faut surtout pas l'appliquer. Trop compliquée, trop coûteuse, trop tout. Trop dérangeante surtout, mal adaptée à nos cadences quotidiennes dictéees par la compétition économique et sociale. La solution ? Que les enfants aillent moins à l'école, comme avant ! Les parents peuvent payer les cours particuliers.
- Bon, prenez vos cahiers... Kevin, tu dors ? Tu as encore regardé un film ?
- Oui.
- Tes parents ne sont pas là le soir ?
- Ma mère revient du travail à 22 h.
- Et ton père ?
- Il a retrouvé du boulot mais il ne rentre que le week-end. 

Michel Rouger



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

Colère, sans masque - 02/04/2020

L'oiseau - 26/03/2020

​C’est la guerre - 17/03/2020

​Commun, commune - 27/02/2020

Virus - 26/02/2020

Paravents - 20/02/2020

La bonne éducation - 13/02/2020

Retraitons - 06/02/2020

1 2 3 4 5 » ... 22


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires