Le billet

02/10/2014

Libéraux mais pas trop



Dans le sillage des pilotes d'Air France, voilà les notaires, huissiers, ophtalmos, biologistes, dentistes, pharmaciens sur le pied de guerre pour protéger leurs historiques attributs. Normal : ils défendent leurs intérêts. Les voir retranchés dans leurs forteresses au milieu d'un océan de difficultés économiques, sociales et budgétaires, semble quand même surréaliste. Qu'ils se posent en défenseurs des usagers, tels des fonctionnaires du service public, a quelque chose de pittoresque. Mais ce qui est choquant, c'est de voir des professions libérales s'en prendre au libéralisme. Les gros intérêts financiers vont entrer dans les officines ! Jugez, citoyens, de la perversité du social-libéralisme à la sauce Hollande-Valls. Au secours Mélenchon. Il se dit que les notaires pourraient être invités à la prochaine fête de L'Huma aux côtés de Jérôme Kerviel, le trader repenti.
 
Michel Rouger
 





1.Posté par Patrig K le 02/10/2014 21:47
Il y a convergence, depuis le droit romain aux mains des notaires exaltés, à l'aporie constante de nos sociétés d'opulence relative.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique

​Democratic Circus - 14/10/2020

​Stop - SUVisme - 08/10/2020

Couché ! Pas bouger - 01/10/2020

J – 17 - 08/09/2020

Le Masque - 02/09/2020

​La vague - 01/07/2020

Chaud - 25/06/2020

Au voleur ! - 18/06/2020

Révoltes noires - 04/06/2020

​Fou du Puy - 28/05/2020

​A la plage - 20/05/2020

​Coronaparano - 07/05/2020

Liberté - 30/04/2020

Medef-19 - 16/04/2020

1 2 3 4 5 » ... 22






Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires