13/03/2020

Les mères féministes à la Une de Breizh Femmes



Les mères féministes à la Une de Breizh Femmes
mères_feministes.mp3 Mères féministes.mp3  (700.08 Ko)

Breizh Femmes, le "premier média féministe en ligne de Bretagne", partenaire d'Histoires Ordinaires, affiche un contenu particulièrement riche en ce mois de mars. On remarque entre autres deux sujets liés à la question peu abordée de la parentalité quand on est féministe. Outre une interview d'Amandine Hancewicz, présidente et co-fondatrice de Parents & Féministes, on découvre un article au titre prometteur : "Hou, les vilaines mères".

A l'occasion du festival "Very Bad Mother" organisé les 11 et 12 avril à Concarneau, une "mère non conventionnelle", Lou Millour, explique : « J'ai conscience d'être une mère non conventionnelle dans le sens où il n'a jamais été question de mettre ma propre vie entre parenthèses pour élever mes gamins. J'ai continué à travailler beaucoup, militer beaucoup, sortir beaucoup et avoir beaucoup d'histoires d'amour. » Elle évoque aussi le « regard culpabilisant de la société. »

"
Et si avoir des enfants était tout aussi subversif que d'afficher son non désir d'être mère ?", s'interroge Geneviève Roy, la rédactrice de Breizh Femmes.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 16






Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires