Vu, Lu, Entendu...

13/03/2020

Les mères féministes à la Une de Breizh Femmes



Les mères féministes à la Une de Breizh Femmes
mères_feministes.mp3 Mères féministes.mp3  (700.08 Ko)

Breizh Femmes, le "premier média féministe en ligne de Bretagne", partenaire d'Histoires Ordinaires, affiche un contenu particulièrement riche en ce mois de mars. On remarque entre autres deux sujets liés à la question peu abordée de la parentalité quand on est féministe. Outre une interview d'Amandine Hancewicz, présidente et co-fondatrice de Parents & Féministes, on découvre un article au titre prometteur : "Hou, les vilaines mères".

A l'occasion du festival "Very Bad Mother" organisé les 11 et 12 avril à Concarneau, une "mère non conventionnelle", Lou Millour, explique : « J'ai conscience d'être une mère non conventionnelle dans le sens où il n'a jamais été question de mettre ma propre vie entre parenthèses pour élever mes gamins. J'ai continué à travailler beaucoup, militer beaucoup, sortir beaucoup et avoir beaucoup d'histoires d'amour. » Elle évoque aussi le « regard culpabilisant de la société. »

"
Et si avoir des enfants était tout aussi subversif que d'afficher son non désir d'être mère ?", s'interroge Geneviève Roy, la rédactrice de Breizh Femmes.



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2 3 4 5 » ... 14






Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires